grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

Les Kochloeffel représentent l'Alsace au concours de la meilleure danse folklorique

Les Kochloeffel veulent dépoussiérer la danse folklorique alsacienne avec des mouvements dynamiques et aériens. / © A. Rapp / France Télévisions
Les Kochloeffel veulent dépoussiérer la danse folklorique alsacienne avec des mouvements dynamiques et aériens. / © A. Rapp / France Télévisions

Les Kochloeffel ont été choisis avec neuf autres groupes pour participer à un grand concours de danse folklorique. L'événement sera enregistré mercredi 29 septembre 2021 au Royal Palace de Kirrwiller et diffusé prochainement sur France 3. La troupe de Souffelweyersheim vise évidemment la victoire.

Par Noémie Gaschy

France 3 organise pour la première fois un concours de la meilleure danse folklorique. Dix groupes venus de toute la France s'affronteront au Royal Palace de Kirrwiller, mercredi 29 septembre. La soirée sera filmée puis diffusée dans les semaines à venir. Une belle publicité pour les Kochloeffel de Souffelweyersheim, qui évolueront à domicile.

Le groupe, composé d'une cinquantaine de musiciens et danseurs, fêtera ses 45 ans en 2022. Après avoir été freiné dans ses projets depuis un an et demi et le début de la crise sanitaire, il a profité de l'échéance du concours pour remobiliser ses troupes et se fixer de nouveaux défis. "On est très heureux de participer. On se prépare depuis des semaines pour le jour J", sourit Gabrielle Iller. "C'est surtout une grande fierté de représenter l'Alsace" (voir post Facebook ci-dessous), rebondit Marie-Louise Haemmerlé, ancienne présidente et membre des Kochloeffel depuis le premier jour. 

"J'espère que certains se diront : oh, c'est beau ce qu'ils font, et qu'ils auront envie de nous rejoindre", poursuit-elle. Là est tout l'enjeu : au-delà du caractère festif de l'événement, le groupe veut changer l'image qui lui colle à la peau. "Je suis déjà allé plusieurs fois en Europe de l’Est. Là-bas, ils apprennent le folklore à l’école, tous les enfants dansent, et cela continue même à l’université, affirme Marc-Etienne Althusser. C’est dommage que chez nous, le folklore soit considéré comme ringard. J’espère que le concours le rendra à nouveau populaire."

Les danses alsaciennes ne sont pas nécessairement lourdes comme une choucroute

Dany Schott, le président des Kochloeffel, qui crie haut et fort danser pour gagner lors du concours, souhaite lui aussi avant tout une "victoire du folklore". La troupe alsacienne s'emploie depuis plusieurs années - comme d'autres ailleurs en France avant elle - à imaginer des danses légères, aériennes, énergiques. Plus rien à voir avec les traditionnelles danses alsaciennes en cercle telles qu'elles étaient pratiquées au départ. 

"Certaines autres régions, comme la Bretagne et la Provence, ont un style très dynamique. Je veux montrer que les danses et musiques alsaciennes ne sont pas toutes pesantes et que nous pouvons nous aussi virevolter sur scène, explique Jean-luc Neth, le chorégraphe, qui avec quelques musiciens des Kochloeffel a entièrement créé l'une des deux danses que présentera sa troupe au concours. J’espère que les gens constateront que la musique et les danses alsaciennes peuvent être aériennes, et pas nécessairement lourdes comme une choucroute."

Avec cet état d'esprit audacieux, il veut attirer des jeunes danseurs. Depuis quelque temps, des séances réservées aux débutants sont organisées chaque mercredi, avant le cours des danseurs confirmés. Avis aux amateurs...