Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

“Maisons France services” : neuf structures labellisées en Alsace pour un accueil de proximité

Francine Schnitzler, agent d'accueil, accompagne Nicole Lieber dans ses démarches à Truchtersheim. / © France 3 Alsace
Francine Schnitzler, agent d'accueil, accompagne Nicole Lieber dans ses démarches à Truchtersheim. / © France 3 Alsace

Faciliter l'accès des citoyens aux services publics, en particulier en zone rurale, c'est l'objectif des "maisons France Services" en fonctionnement depuis début janvier. Elles rassemblent plusieurs services en un même lieu. Neuf structures ont été labellisées en Alsace.

Par Noémie Gaschy

La promesse avait été faite par Emmanuel Macron à l'issue du Grand débat national : 460 « maisons France Services » ont ouvert en France le 1er janvier 2020, dont neuf en Alsace. Une réponse à la demande de services publics de proximité exprimée par les gilets jaunes. 

Le but de ces structures : permettre aux habitants d'accéder plus facilement aux services publics, notamment dans les zones rurales et les quartiers prioritaires de la politique de la ville, en rassemblant plusieurs administrations sur un même site.
 

Neuf services au moins par structure

Chaque maison France Services doit ainsi réunir au minimum trois Ministères (Intérieur, Finances publiques, Justice) et six opérateurs qui assurent des permanences régulières : La Poste, Pôle emploi, la Caisse nationale d'assurance maladie, la Caisse nationale d'allocations familiales, la Caisse nationale d'assurance vieillesse, la Mutualité sociale agricole. 

Parmi les neuf établissements alsaciens, sept étaient en réalité déjà ouverts depuis plusieurs années (Durrenbach, Sarre-Union, Schirmeck, Strasbourg-Lizé, Truchtersheim, Villé, Wasselonne) et ont vu leur seuil d'exigence augmenter avec le label "France services".
 

Les sous-préfectures redeviennent lieux d'accueil 

Deux maisons de services ont été créées, celles de Saverne et d'Altkirch, qui se sont toutes deux installées dans les locaux de la sous-préfecture de la ville. Une volonté de "rouvrir au public des lieux historiquement connus pour accueillir les usagers" et qui avaient un peu mis de côté cette mission ces dernières années. 

D'ici 2022, le gouvernement prévoit d'implanter au moins une maison France Services par canton.