Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Le marché de Noël alsacien part à New-York

Pierre Siegfried, gérant de la poterie Siegfried-Burger, présente les pièces qu'il a envoyées à New-York. / © O. Barthélémy
Pierre Siegfried, gérant de la poterie Siegfried-Burger, présente les pièces qu'il a envoyées à New-York. / © O. Barthélémy

Du 6 au 22 décembre, le marché de Noël de Strasbourg va s’exporter à New-York. Une trentaine d’artisans y vendront leurs productions. Boulangers, potiers, décorateurs… ils se préparent depuis des mois.
 

Par Muriel Kaiser

 « J’ai hâte, mais j’ai aussi un peu peur que quelque chose ne fonctionne pas parce que je n’ai jamais fait ça auparavant ! », explique Christiane Koch, tout sourire. La créatrice de cœurs installée à Gertwiller a été sollicitée par l’Office de tourisme de Strasbourg pour décorer le sapin de Noël qui se dressera Bowling Green Park, dans le sud de Manhattan. Elle a fait les calculs toute seule, dans son salon, pour arriver à un total de 120 pièces qui orneront le sapin.

Il lui aura fallu deux semaines de travail pour toutes les fabriquer. Un nouveau travail qui la réjouit : « Je suis honorée qu’ils aient pensé à moi pour décorer le sapin ! ». En plus du sapin, elle est aussi chargée, avec deux autres décoratrices, de mettre en place les produits dans les chalets pour que tout soit bien présenté. Pour cela, elle partira à New-York fin du mois et aura « précisément 6 jours et 6 nuits pour tout faire », raconte-t-elle. Au marché de Noël, elle vendra également ses créations. En ce moment, ses 1000 petits cœurs sont en route pour New-York.

Eux aussi ont déjà expédié leurs produits aux Etats-Unis. Rustyle, entreprise spécialisée dans le bois, fabrique des chalets. Cette année, sur les 150 chalets qu’ils ont créés, 30 se destinent aux Etats-Unis. Pour la PME, participer au marché de Noël délocalisé est une vitrine. « Nous avons déjà participé au marché de Noël de Moscou il y a quelques années et cela nous a fait une bonne publicité », estime Jean-Luc Saenger, menuisier à Rustyle. Pour eux, la renommée est fondamentale et permet de remplir le carnet de commandes. Ils ne visent pas l’international mais bel et bien la France. L’étranger leur permet d’exposer leur savoir-faire et attirer des clients.

A Soufflenheim aussi, on se réjouit du marché de Noël à New-York. Tout comme Rustyle, la poterie Siegfried-Burger a participé au marché de Noël à Moscou, en 2012. Depuis, la Russie organise son propre « marché de Noël européen » et continue de faire appel aux potiers. Pas étonnant pour Pierre Siegfried, gérant : « Les Russes aiment beaucoup cuisiner, comme nous. Ils ont besoin de grands plats, moules pour les réunions de famille, et lorsque nous leur avons expliqué tout ce qu’il est possible de cuisiner dedans, ils étaient conquis ! ».

Pierre Siegfried espère que ce marché russe va perdurer et peut-être même s’accentuer. « Ils ont de grandes chaînes de magasins là-bas. Pour nous, il serait intéressant d’y vendre nos produits », explique-t-il. Les attentes sont là pour le marché de Noël de New-York. La poterie a envoyé 2000 pièces, choisies bien précisément. « Les Américains aiment le décor rouge, avec des manalas dessus. Aussi, ils apprécient beaucoup le bleu traditionnel qui est historique. Ils savent que ça vient d’Alsace et plus précisément de Soufflenheim », explique le gérant. Pour la poterie Siegfried-Burger qui existe depuis 1842, l’international permet de donner un souffle nouveau à leur commerce.

Le marché de Noël se tiendra du 6 au 22 décembre, au Bowling Green Park, au pied de Broadway, à Manhattan.
Noël