grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

Les mille et une recettes alsaciennes à base de pommes de terre

Ces saucisses à base de légumes, d'épices et de porc sont essentiellement consommées dans le nord de l'Alsace / © J.Jung/France Télévisions
Ces saucisses à base de légumes, d'épices et de porc sont essentiellement consommées dans le nord de l'Alsace / © J.Jung/France Télévisions

En quenelles, en soupes, en galettes ou en saucisses, la pomme de terre se décline à l'infini en Alsace. Très longtemps considérée comme le plat du pauvre, elle est aimée de tous et entre dans une multitude de recettes traditionnelles qui nous rappellent notre enfance.

Par Judith Jung

Et vous, quel est votre plat de pommes de terre préféré ? Bùwespätzle, Detschle, Pflüte... moi je les aime tous ces plats. Faut dire que dans mon Alsace bossue natale, ces plats étaient servis très régulièrement. Un plat unique réalisé avec les produits de la terre qui tenait au corps (pour le régime on repassera) et redonnait de l'énergie à mes grands-parents agriculteurs.

Apparue en Alsace au 16ème siècle, la pomme de terre était tout d'abord vue comme une curiosité et donnée aux cochons. Ce n'est qu'à la fin du 17ème siècle que la patate se retrouve dans les assiettes des paysans. Un plat du pauvre qui variait selon les territoires. Saucisses de pommes de terre au nord (Grùmbeerewùrscht en alsacien), quenelles (Pflüte) au sud... à chacun ses spécialités. Aujourd'hui ces recettes se retrouvent dans tous les restaurants traditionnels d'Alsace et sont servies en plat unique ou en accompagnement d'une viande. 

La saucisse de pommes de terre, une spécialité qui vient du Palatinat

Servie avec une salade, la saucisse de pommes de terre et un plat d'hiver fabriqué par la plupart des bouchers-charcutiers du nord de l'Alsace. La recette ? De la poitrine et de l'échine mixées, des morecaux de tete de porc, des pommes de terre et des carottes en cube, du poireau et des épices. Le tout donne une préparation avec laquelle seront farcis des boyaux naturels de boeuf. Ces saucisses seront cuites à la vapeur pendant deux heures à 80°C. Il vous suffira de les faire revenir dans une poêle à feux doux. Une recette de la boucherie Fechter.

Les Pflüte, servies avec du lait à l'époque

Après le nord, direction le sud pour cette recette de quenelles de pommes de terre. Il vous faudra des oignons, des patates, sel-poivre et un peu de farine. Faites cuire les oignons et les pommes de etrre jusqu'à évaporation de l'eau. Puis il faudra écarser cette préparation telle une purée, y ajouter du sel et du poivre et de la farine afin de sécher la pâte comme pour la pâte à choux. Autrefois, les paysans se servaient un grand bol de lait dans lequel ils  déposaient ces quenelles.

Ces "Pflüte" ou quenelles se dégustent avec une salade. / © J.Jung/France Télévisions
Ces "Pflüte" ou quenelles se dégustent avec une salade. / © J.Jung/France Télévisions

Pourquoi ne pas mettre du munster sur vos galettes de pommes de terre

Pour finir, nous ne pouvions pas passer à côté des classiques galettes de pommes de terre (Grùmbeeredetschle ou -kiechle). Un plat que vous pouvez revisiter en réalisant une grande galette avec deux patates mélangées à un oeuf et un peu de persil. Une fois revenue à la pôele, posez-y deux, trois morceaux de munster blanc avant de refermer la galette tel un chausson. Une recette du chef Marie-Reine Steiner, haut-rhinoise qui adore les pommes de terre. Elle utilise, principalement, les Marabel pour ses préparations.

Pour que le munster soit encore meilleur au sein de la galette, n'hésitez pas à le passer sous l'eau avant. / © J.Jung/France Télévisions
Pour que le munster soit encore meilleur au sein de la galette, n'hésitez pas à le passer sous l'eau avant. / © J.Jung/France Télévisions