grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

Munchhausen: tous sur la ligne de départ pour octobre rose

Une foule compacte s'est rassemblée en fin de course pour partager un goûter / © Kingerns Vidéo production
Une foule compacte s'est rassemblée en fin de course pour partager un goûter / © Kingerns Vidéo production

Munchhausen compte tout juste 800 habitants. Pour octobre rose, 1200 personnes ont participé à la Munchhausennoise. Ce rendez-vous créé par la maire du village, Sandra Ruck, se veut solidaire et sans chichi. Résultat: un énorme succès populaire.

Par Régine Willhelm

Quand Sandra Ruck est allée voir les footballeurs de Munchhausen avec son idée, il y a six ans, elle ne savait pas trop à quoi s'attendre. "Une course pour les femmes, en rose, je me suis demandé comment ils allaient réagir, se rappelle-t-elle. C'est un moment que je n'oublierai jamais. Ils étaient tout de suite partants!". Et depuis ce jour-là, le club de football accueille chaque année, à bras ouverts la Munchhausennoise, une course de 5 km dans le cadre d'octobre rose. Son président arbore d'ailleurs ce jour-là, une belle perruque rose et une mini-jupe à franges: "ce n'est pas une question d'hommes ou de femmes, c'est une question qui touche tout le monde", dit Serge Gabel. 

Preuve de l'engouement populaire pour l'évènement, des centaines de gâteaux préparés et déposés par les habitants de la commune dans la salle des fêtes juste avant la course. "C'est ma femme qui a fait le gâteau. Moi, je fais la marche chaque année depuis le début", relève fièrement un octogénaire venu déposer une tarte aux pommes.

A 16h pétante, Sandra Ruck, aujourd'hui maire de la commune, donne le coup d'envoi. "Nous avons presque 1200 participants cette année alors qu'il n'y en avait que 300 en 2015 quand nous avons commencé. C'est super! J'ai participé à ma première course dans le cadre d'octobre rose à Strasbourg. Il y avait tellement de monde, que ça me faisait presqu'un peu peur. C'est là que je me suis dit que ce serait peut-être bien d'organiser une course dans notre village. A cette époque, une adjointe au maire, la maman de ma meilleure copine, se battait contre un cancer du sein. Elle a pu participer à notre première course. Elle est décédée depuis mais je sais qu'aujourd'hui, elle est avec nous.

Sur le parcours entre les champs de maïs, les cors de chasse de l'association des Bengeles de Munchhausen résonnent au passage des coureurs et marcheurs. Quelques kilomètres plus loin, des jeunes du village tapent sur des fûts pour encourager les participants.

Le brouillard du début d'après midi s'est dissipé. Le soleil fait son apparition dans un ciel bleu azur. Les premiers coureurs sont accueillis sur la ligne d'arrivée par Sandra Ruck qui danse au son de la musique. "Les gens sont souriants, ils sont heureux. C'est le rêve!", lance-t-elle, avant de tendre une rose à la première femme qui franchit la ligne d'arrivée.