grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Pierre Rouh, maraîcher en Alsace Bossue, produit l'essentiel de son alimentation et sa propre énergie

Pierre Rouh, vit sur un terrain de plus de 4 ha, sur lequel il produit fruits et légumes naturels. Il y a aussi construit sa petite maison en bois pour laquelle il produit l'énergie dont il a besoin. / © C.Laemmel/France Télévisions
Pierre Rouh, vit sur un terrain de plus de 4 ha, sur lequel il produit fruits et légumes naturels. Il y a aussi construit sa petite maison en bois pour laquelle il produit l'énergie dont il a besoin. / © C.Laemmel/France Télévisions

Isolé des autres habitants de Sarre-Union, petite ville d'Alsace Bossue (Bas-Rhin), Pierre Rouh dispose d'un terrain de jeux de plus de quatre hectares sur lequel il vit, plante fruits et légumes et produit l'énergie dont il a besoin. Une vie en toute simplicité.

Par Judith Jung

Pierre Rouh est atypique. Vendeur de produits phytosanitaires pendant des années, il a fini par comprendre qu'il avait besoin d'autre chose. Besoin d'une autre vie en adéquation avec ses convictions. Ainsi, il s'est installé sur les hauteurs de Sarre-Union (Bas-Rhin) pour y démarrer une nouvelle vie en toute simplicité.
 

Quand on voit cette jungle, c'est pas facile tous les jours, faut y croire.

Pierre Rouh, maraîcher

Ses champs accueillent brocolis, choux et céréales qu'il entretien de façon naturelle. Sous ses serres, 700 plants de tomates, des poivrons, des herbes aromatiques et quelques fruits. Parfois les plants, pourtant gigantesques, ne donnent pas autant qu'il le souhaiterait mais c'est ainsi. Il s'en contente car l'important est de vivre au fil des saisons et des aléas climatiques, tout simplement. Ne pas agresser la terre, ne pas la nourrir de chimie, prendre ce qu'elle a à donner. Une production qu'il vend sur le marché local, deux fois par semaine. "Les gens comprennent, ils sont vraiment chouettes et ils prennent en petites quantités pour en laisser pour les autres" dit-il reconnaissant.
 

Chacun doit faire ses choix, je ne critiquerai pas.

Pierre Rouh

Dans ses champs pas de produits chimiques, son matériel est d'occasion et dans sa petite maison en bois, pas de télé ni de frigidaire, juste de quoi vivre sobrement. "Chacun doir faire ses choix. Je ne critiquerai pas la surconsommation mais il faudrait changer notre regard" confie t-il entre deux bouchées de haricots du jardin accompagnés de pommes de terre, de salade et de tomates. "Je ne peux m'empêcher de penser aux générations futures qui devront certainement se contenter de moins que nous. J'essaie donc de réduire mes consommations".
 
Ces deux panneaux solaires de 180 Watt crête permettent à Pierre de s'éclairer durant toute l'année, d'écouter la radio et de recharger son matériel numérique. / © J.Jung/France Télévisions
Ces deux panneaux solaires de 180 Watt crête permettent à Pierre de s'éclairer durant toute l'année, d'écouter la radio et de recharger son matériel numérique. / © J.Jung/France Télévisions
Pour se chauffer Pierre Rouh utilise son poêle à bois qui lui permet aussi, grâce à un réservoir adjacent, de chauffer l'eau (du puit) dont il a besoin pour se laver. Pour l'électricité, ce sont deux panneaux solaires qui font le travail : "j'estime profiter d'un certain luxe. Je suis au chaud l'hiver, j'ai l'eau au robinet. Être installé ainsi, beaucoup de gens dans le monde, qui vivent dans la pauvreté, aimeraient être à ma place".
 
Une vie en toute simplicité