• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

Que deviennent les 50 kilos de déchets que chaque Alsacien jette tous les ans dans sa poubelle jaune ?

L'Eurométropole de Strasbourg collecte chaque année 27.762 tonnes de déchets recyclables / © T.Sitter
L'Eurométropole de Strasbourg collecte chaque année 27.762 tonnes de déchets recyclables / © T.Sitter

La poubelle jaune existe depuis près de quinze ans dans notre région. Un contenant dans lequel, ceux qui croient au tri, jettent carton, papier et conserves afin que ces déchets soient recyclés. Nous avons suivi la route de ces déchets pour comprendre les enjeux et les difficultés du tri.

Par Judith Jung

La poubelle jaune existe depuis 2005 dans notre région. Un contenant dans lequel, nous jetons quotidiennement du carton, du papier et des conserves afin que ces déchets soient recyclés. Mais où vont ces tonnes de déchets que nous généront tous les ans? Partons sur la route de ces déchets pour comprendre les enjeux et les difficultés du tri.
 
Le groupe Schroll récupère 65% des déchets recyclables de la population alsacienne soit 50.000 tonnes de déchets/an / © J.Jung
Le groupe Schroll récupère 65% des déchets recyclables de la population alsacienne soit 50.000 tonnes de déchets/an / © J.Jung
L'entreprise familiale Schroll est l'un des acteurs majeurs dans le domaine du tri sélectif. Chaque année ce sont 50.000 tonnes de déchets qui arrivent chez elle en provenance des collectes de nos poubelles jaunes. Des déchets recyclables qu'il faut trier par catégorie grâce aux mains expertes des ouvriers et à vingt machines différentes qui vont faire la différence entre le papier, le carton et l'aluminium et qui vont repérer les erreurs encore très nombreuses. Les poubelles jaunes de l'Eurométropole de Strasbourg, par exemple, contiennent encore plus de 25% d'erreurs de tri : des rasoirs, des parapluies, des emballages plastiques (ceux qui entour les packs d'eau par exemple) qui n'ont rien à faire dans la poubelle jaune. A noter, également, qu'il ne faut pas compresser les bouteilles plastiques qui, une fois écrabouillées, ne seront pas reconnues par les machines.
Un mémo pour ne plus se tromper / © J.Jung
Un mémo pour ne plus se tromper / © J.Jung
Une fois triés, les déchets seront mis en balles et partiront vers d'autres entreprises spécialisées dans la production de matière à partir de déchets recyclés. Une économie circulaire en plein essor qui arrive d'ailleurs à saturation. Dans les prochaines années, il va donc falloir trouver d'autres débouchés pour ces matières recyclables qui permettent de ne pas épuiser nos matières premières.
six bouteilles en carton font un rouleau de papier toilette - 15 bouteilles plastiques servent à confectionner un pull polaire - huit conserves suffisent pour fabriquer une casserole / © M.Ruch
six bouteilles en carton font un rouleau de papier toilette - 15 bouteilles plastiques servent à confectionner un pull polaire - huit conserves suffisent pour fabriquer une casserole / © M.Ruch
L'entreprise Blue Paper, elle, a décidé de ne travailler qu'avec des déchets recyclés. Elle récupère chaque mois 3.000 tonnes de cartons et papiers recyclés par l'entreprise Schroll pour en refaire du papier destiné au carton ondulé. Chaque année ce spécialiste du papier recyclé transforme ainsi 400.000 tonnes de déchets triés qui provient de toute l'Europe.
C'est sur une machine de 120 mètres de long que le papier recyclé est fabriqué, 7j/7, à 65km/heure. / © J.Jung
C'est sur une machine de 120 mètres de long que le papier recyclé est fabriqué, 7j/7, à 65km/heure. / © J.Jung
Les balles de papier sont tout d'abord mixées dans l'eau pour en extraire les fibres nécessaires qui donneront, petit à petit, après avoir été compressées et séchées du papier qui servira à la fabrication des cartons ondulés. Le tri est donc aussi un secteur qui rapporte et qui créé énormément d'emplois ce qui est bon pour notre économie. Mais il s'agit néanmoins de poser une autre question on ne peut plus urgente : comment faire pour réduire drastiquement nos déchets? Chaque année, ce sont près de 200.000 tonnes de déchets (ordures ménagères, tri sélectif et verre) qui sont collectés au sein de l'Eurométropole de Strasbourg.

Stanislas