grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Radio Quetsch, radio associative dans le Sundgau, veut aller à la rencontre des habitants et faire une place à l'alsacien

Radio Quetsch est une radio associative basée dans le Sundgau. Elle existe depuis un an. / © T. Sitter / France Télévisions
Radio Quetsch est une radio associative basée dans le Sundgau. Elle existe depuis un an. / © T. Sitter / France Télévisions

Radio Questch est une toute jeune radio assocative, basée dans le Sundgau. A l'origine de cette radio, un couple qui souhaite être au plus proche des sundgauviens et des sundgauviennes, et aussi, développer les programmes en alsacien.

Par Muriel Kaiser

"Radio Quetsch, c'est une radio associative, sundgauvienne, libre et curieuse", annonce d'emblée Luc Ueberschlag, fondateur de la radio. Voilà d'ailleurs le slogan de la Radio Quetsch. Elle a été lancée l'année dernière. Un pari un peu fou pour le couple à l'origine de sa création : "la radio n'étant que sur le web pour le moment, on pensait qu'on allait mettre cinq ans jusqu'à ce que quelqu'un nous écoute !", admettent Luc Ueberschlag et Jeanne Roy.

Finalement, elle a trouvé ses auditeurs et aussi ses bénévoles, motivés à animer leur émission. C'est le cas d'Alexandre Juncker. Tous les mardis soir, il anime "les pieds dans les étoiles", une émission dédiée à l'astronomie. La préparation de chaque émission lui prend une cinquantaine d'heures dans la semaine, mais pour lui, "c'est un travail qu'on fait avec plaisir. J'observais les étoiles depuis que j'ai 5 ans, j'ai toujours aimé ça. A présent, je veux partager mes connaissances avec les gens qui m'écoutent". La radio est ouverte à tous les projets. Il suffit de proposer son émission sur leur site internet.
 
Alexandre Juncker anime tous les mardis soir "les pieds dans les étoiles", une émission dédiée à l'astronomie. / © Thierry Sitter / France Télévisions
Alexandre Juncker anime tous les mardis soir "les pieds dans les étoiles", une émission dédiée à l'astronomie. / © Thierry Sitter / France Télévisions

Si Jeanne Roy et Luc Ueberschlag se sont lancés dans la création de leur propre radio, ils avaient déjà de l'expérience dans ce média. Tous deux travaillaient dans une radio mulhousienne, avant de revenir dans leur Sundgau natal. "On aime ce territoire, on veut mettre en avant ses richesses culturelles, son patrimoine, tout ce qui fait vivre le Sundgau", explique le couple.

Parmi ces richesses, il y a le dialecte. Pour les fondateurs, il était "impensable de faire une radio locale sans proposer des programmes en alsacien, car cela fait partie intégrante de l'identité régionale". Alors Jeanne Roy programme une heure de musique en alsacien, diffusée tous les matins. Au programme : hip-hop, hard rock, rap... "il y a tellement plus que les musiques que l'on s'imagine tout de suite passer dans les kilbes, je veux mettre cette diversité en avant", explique-t-elle.
 
Jeanne Roy programme une heure de musique en alsacien chaque jour. / © Thierry Sitter / France Télévisions
Jeanne Roy programme une heure de musique en alsacien chaque jour. / © Thierry Sitter / France Télévisions

A présent, la radio cherche à développer ses programmes en alsacien. Elle vient de mettre en place un partenariat avec Saint-Louis Agglomération, qui compte deux chargées de la promotion de l'alsacien, Véronique Ueberschlag et Fabienne Richard. "Nous avons déjà discuté de plusieurs choses. On pense venir une fois par mois, apprendre un mot en alsacien, ou bien présenter des livres, des auteurs en alsacien", explique Véronique Ueberschlag. 

Pour elles, la radio est un bon moyen de promouvoir l'alsacien. "C'est comme une musique, on la reconnaît quand on l'entend. L'alsacien, pour pouvoir l'apprendre, doit d'abord être familier à l'oreille, et la radio permet de pouvoir entendre le dialecte", estime Fabienne Richard. Une première émission a été enregistrée pendant le confinement, par téléphone.
 
Véronique Ueberschlag (à gauche) et Fabienne Richard viendront tous les mois apprendre un mot en alsacien à l'antenne de Radio Quetsch. / © Thierry Sitter / France Télévisions
Véronique Ueberschlag (à gauche) et Fabienne Richard viendront tous les mois apprendre un mot en alsacien à l'antenne de Radio Quetsch. / © Thierry Sitter / France Télévisions

A la question "pourquoi Radio Quetsch ?", le couple se regarde, l'air complice. "Déjà, on ne voulait pas un acronyme comme c'est le cas de la majorité des radios", explique Jeanne Roy. "On trouvait la sonorité du mot quetsch vraiment chouette, c'est pêchu, les gens retiennent le nom parce que ça les fait rire", poursuit-elle. "Et puis c'est une radio fruitée. La quetsch, c'est vraiment alsacien, et en fait, on est tous des zwatschga dans l'équipe !" renchérit Luc Ueberschlag.

Pour aller à la rencontre des habitants du Sundgau, les bénévoles de la radio disposent d'une Citroën Acadiane. Cet ancien véhicule ne laisse pas indifférent. "C'est un dérivé de la 2CV. Ce qui est bien avec cette voiture, c'est que chacun y va de son anecdote. Les personnes que nous rencontrons ont toujours quelque chose à nous raconter avec ce véhicule", raconte Luc Ueberschlag. Alors ils se baladent dans les villages sundgauviens pour couvrir des manifestations et tendre le micro aux habitants.
 
Radio Quetsch se balade dans le Sundgau pour couvrir les manifestations locales et donner la parole aux sundgauviens et sundgauviennes. / © Thierry Sitter / France Télévisions
Radio Quetsch se balade dans le Sundgau pour couvrir les manifestations locales et donner la parole aux sundgauviens et sundgauviennes. / © Thierry Sitter / France Télévisions

Pour le moment, le studio de Radio Quetsch se situe chez Jeanne Roy et Luc Ueberschlag, à Dannemarie. Bientôt, il investira de nouveaux lieux. Les bénévoles ont trouvé un local à Alkirch, dans un bâtiment ancien au coeur de la ville. Tout est à y faire. "Le but, c'est qu'on fasse tout nous-mêmes et qu'on organise l'espace tel qu'on le souhaite", explique Jeanne Roy.

Parmi les personnes motivées à donner un coup de main pour les travaux, Claude Kayser. Lui-même a travaillé au sein d'une radio sundgauvienne il y a 30 ans. "Je suis leur projet depuis le début. Je trouve qu'ils ont déjà fait un grand pas en avant ! C'est formidable que la relève soit assurée", estime le retraité. Auditeur de Radio Quetsch, il n'exclut pas l'éventualité de devenir bénévole au sein de celle-ci. 

 
C'est dans ce bâtiment, au coeur de la ville d'Altkirch, que Radio Quetsch s'installera. / © Thierry Sitter / France Télévisions
C'est dans ce bâtiment, au coeur de la ville d'Altkirch, que Radio Quetsch s'installera. / © Thierry Sitter / France Télévisions

L'équipe de Radio Quetsch ne veut pas s'arrêter là. Pour que davantage d'habitants puissent écouter la radio, il lui semble indispensable de pouvoir émettre sur une fréquence. A terme, les fondateurs espèrent également pouvoir vivre de leur radio, et créer des emplois dans la région sundgauvienne en employant plusieurs personnes au sein de Radio Quetsch.