grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

La Roselière, lieu de vie

A Kunheim, il existe une maison de retraite où vivent 115 personnes âgées, dont beaucoup sont dépendantes. Un lieu basé sur le bien-être, le respect et l'humanisme, qui décline au quotidien les petits plaisirs de la vie... alors que le prix de journée est calculé au plus juste. 

Par Sabine Pfeiffer

1 Bien manger pour bien vivre

Manger est l'un des grands plaisirs des personnes âgées qui, paradoxalement, sont souvent dénutries, car trop vite rassasiées. A partir de ce double constat, l'équipe soignante veut faire de chaque repas un moment de fête : tables mises comme au restaurant, assiettes appétissantes, chariot de fromages, pâtisseries maison et présence des familles aussi souvent que possible.

Bien manger pour bien vivre

2 Des chiens pour plus d'humanité

Depuis l'arrivée du labrador "Passion", en l'an 2000, des chiens secondent les salariés pour mieux soigner les résidents. Ils les stimulent au réveil, apaisent leurs angoisses au coucher, sollicitent leur mémoire et, surtout, se laissent caresser et papouiller. De la médiation animale devenue indispensable à tous, soignants comme résidents.

Des chiens pour plus d'humanité

3 Des salariés bien soignés

"Pour des résidents bien soignés, soigne tes salariés" ! Tel est le mot d'ordre de la direction, qui veut être à l'écoute de chaque membre du personnel afin de l'aider à évoluer, et exploiter tout son potentiel. Depuis 2007, La Roselière embauche et forme aussi des jeunes en contrat aidé. En dix ans, une soixantaine d'entre eux a pu trouver un emploi en CDI à l'issue de ce premier contrat.

Des salariés bien soignés

4 Un livre de recettes

Avec les résidents de l'unité Alzheimer, les soignants ont réalisé un vrai livre de recettes. Fruit d'un an de travail, comprenant ateliers de cuisine, temps de parole et aide des familles pour retrouver des recettes parfois oubliées... Un bel hommage à ces personnes toujours créatives malgré leur mémoire chancelante. Et, cerise sur le gâteau, le livre est préfacé par... Albert de Monaco.

Des recettes pour la mémoire