• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

Soigner les vignes avec des plantes pour récolter un raisin naturel, c'est le pari tenu par une viticultrice bas-rhinoise

Corinne Diemunsch cultive une dizaine de variétés de plantes différentes - ici de la lavande et de l'achillée / © J.Jung/France 3 Alsace
Corinne Diemunsch cultive une dizaine de variétés de plantes différentes - ici de la lavande et de l'achillée / © J.Jung/France 3 Alsace

Origan, achillée, lavande...Horrifiée par certaines pratiques, Corinne Diemunsch a décidé de traiter ses vignes avec des plantes qu'elle sème elle-même. N'étant pas du métier, elle s'est formée quand elle a repris la ferme familiale. Aujourd'hui, elle utilise une dizaine de variétés différentes. 

Par Judith Jung

Des pots par ici, des pots par là... Chez les Diemunsch règne une odeur végétale : origan, achillée, lavande... Corinne utilise une dizaine de variétés de plantes différentes pour traiter ses 4,5 ha de vignes à Balbronn (Bas-Rhin). Horrifiée par certaines pratiques, cette fille de viticulteur a décidé de se former quand elle a repris la ferme familiale, pour connaître les plantes sur le bout des doigts. Aujourd'hui, elle les utilise en jus et décoctions pour soigner et fortifier les sept cépages alsaciens présents dans ses vignes.
Corinne et son fils préparent différents traitements naturels : des préparations à froid comme du purin d'orties et des décoctions chauffées à 80°C. Ces tisanes sont mélangées à de l'eau avant d'être pulvérisées. / © J.Jung/France 3 Alsace
Corinne et son fils préparent différents traitements naturels : des préparations à froid comme du purin d'orties et des décoctions chauffées à 80°C. Ces tisanes sont mélangées à de l'eau avant d'être pulvérisées. / © J.Jung/France 3 Alsace

"Lorsque je vois à quelle vitesse la nature se détériore,  j'ai terriblement peur" -Corinne Diemunsch

Pour Corinne, il est important de se donner les moyens de proposer une autre agriculture, plus repectueuse de la nature et des Hommes. C'est la raison pour laquelle, il était primordial, pour elle, de travailler autrement quand elle s'est installée. Elle s'est donc formée et s'est mise a semer des plantes autour de son village : lavande et rue contre les nuisibles, consoude pour le développement des cellules... Des plantes qu'elle coupe quand les principes actifs sont au summum et qu'elle laisse sécher avant de les broyer pour les incorporer dans ses préparations. 

Ce matin-là, Corinne a récolté un peu d'achillée qui sert à renforcer la vigne / © J.Jung/France 3 Alsace
Ce matin-là, Corinne a récolté un peu d'achillée qui sert à renforcer la vigne / © J.Jung/France 3 Alsace

Des infusions qu'elle appliquera une dizaine de fois par an, dans ses vignes et dans les vergers détenus par la famille. Le raisin bio sera vinifié dans la coopérative, située non loin de la ferme. Un établissement qui compte plusieurs viticulteurs bio qui ont, eux aussi, opté pour les plantes qui soignent leurs vignes.

 




 

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil