grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Sundhouse se déchaîne pour le carnaval

47 chars et 12 groupes à pied, comme celui-ci, ont défilé dans les rues de Sundhouse, lundi 24 février. / © Jérôme Gosset
47 chars et 12 groupes à pied, comme celui-ci, ont défilé dans les rues de Sundhouse, lundi 24 février. / © Jérôme Gosset

Pendant la période de carnaval, tout le village de Sunhouse (Bas-Rhin) est en fête. Le "lundi des roses" (24 février 2020) attire des milliers de spectateurs, qui viennent admirer la cavalcade et profiter de l'ambiance de folie qui règne ce jour-là !

Par Muriel Kaiser

Sundhouse (Bas-Rhin), 1800 habitants et des milliers de spectateurs qui viennent admirer la cavalcade. Le "Rosenmontag" ("lundi des roses") constitue le moment fort de la période carnavalesque. Cette année, le village enregistre un record : 6000 personnes présentes dans le public lors du défilé. Pour Jean-Paul Rimbault, organisateur du carnaval, "c'est du jamais vu !". Et pour cause : ce lundi 24 février, le ciel est bleu, le soleil est présent et surtout, c'est les vacances.

Parmi les spectateurs, beaucoup de familles. "J'adore les confettis. C'est trop bien quand on en a plein dans la capuche !", confie Julia, 6 ans. Un peu plus loin, cette mère de famille raconte : "j'emmène chaque année mes enfants à ce défilé. Ca tombe bien, ils adorent ça !". En effet, la plupart des spectateurs sont des habitués.
 
En ce "Rosenmontag", le public a répondu présent. / © Jérôme Gosset
En ce "Rosenmontag", le public a répondu présent. / © Jérôme Gosset

Si le carnaval est incontournable pour le public, il l'est aussi pour les participants. "A Sundhouse, on sait que le défilé a lieu chaque année donc on y vient, et honnêtement, c'est le meilleur carnaval du coin !", estime un jeune fêtard. Luc Spatz, quand à lui, apprécie "les confettis, le soleil, et un peu de bière... tout pour passer une bonne journée". 

La tradition du "lundi des roses" vient d'Allemagne. "Cela se passe 47 jours avant Pâques, juste avant le Carême. C'est la dernière occasion de boire et de manger avant de faire un régime ou de jeûner", explique Jean-Paul Rimbault.
 
Un jury observe et note chaque groupe qui participe à la cavalcade. / © Jérôme Gosset
Un jury observe et note chaque groupe qui participe à la cavalcade. / © Jérôme Gosset

Cette année, le défilé compte 47 chars ainsi que 12 groupes à pied. Mais si aujourd'hui, c'est une grande cavalcade, elle a débuté modestement. Claude Gerber se souvient : "les premières années, il y avait très peu de chars. Jamais on n'aurait imaginé que des chars viendraient des villages alentours ! On n'y pensait même pas."

Une évolution si notable qu'un jury note chaque groupe qui participe au défilé. Les critères : la beauté du char, les costumes et l'animation faite par chaque groupe.
 
Au bal du "Rosenmontag", l'ambiance est garantie de 16h à 2h du matin. / © Jérôme Gosset
Au bal du "Rosenmontag", l'ambiance est garantie de 16h à 2h du matin. / © Jérôme Gosset

Si le moment fort du lundi des roses, c'est le défilé, la fête se poursuit jusque tard dans la nuit. Un bal a lieu dans la salle polyvalente du village. Au programme : musique d'après-ski et grands classiques pour garantir une ambiance survoltée. Une ambiance qui séduit : "c'est bon enfant, tout le monde s'amuse !" s'exclame Denise Brunstein. "C'est la meilleure fête de toute l'année", conclut Josiane Di Berardino.