• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

VIDEO - 61% de participation aux élections à la chambre d'agriculture d'Alsace : quels sont les enjeux pour les six prochaines années ?

C'est le collège des "chefs d'exploitations" qui est le plus représenté et qui détient donc les clés des élections / © J.Gosset
C'est le collège des "chefs d'exploitations" qui est le plus représenté et qui détient donc les clés des élections / © J.Gosset

Les élections des chambres d'agriculture ont lieu tous les six ans et représentent toujours un moment crucial pour l'agriculture. Qu'en est-il en Alsace où soixante-six membres, présents sur trois listes, seront fraîchement élus ?
 

Par Judith Jung

L'agriculture alsacienne et une agriculture dynamique. Elevage, céréales, travaux forestiers, fruits et légumes, viticulture, notre territoire produit de tout et l'agriculture y occupe 40% du sol. Alors, oui ces élections à la chambre d'agriculture d'Alsace sont importantes comme toujours mais peut-être encore davantage en ces temps-ci où le domaine est souvent pointé du doigt et où les agriculteurs font face à de nombreux soucis.
 
En Alsace, près de 43.000 électeurs sont en train d'élire, par courrier ou en ligne, leurs représentants pour les six prochaines années. Soixante-six membres seront élus dans cinq collèges différents dont celui des "chefs d'exploitation" qui avec ses dix-huit sièges détient les clés des élections.
 
Schéma représentatif des collèges présents dans le Bas-Rhin. C'est identique dans le Haut-Rhin. / © M.Ruch
Schéma représentatif des collèges présents dans le Bas-Rhin. C'est identique dans le Haut-Rhin. / © M.Ruch
Dans ces cinq collèges, trois listes sont présentées : celle du syndicat majoritaire de la FDSEA, Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (antenne régionale de la FNSEA), celle de la Coordination Rurale (syndicat crée en Alsace par des dissidents de la FDSEA en 2006) et celle de la Confédération Paysanne.

Des syndicats dont les priorités et les philosophies ne sont pas les mêmes. Si Denis Ramspacher, tête de liste bas-rhinoise de la FDSEA (Denis Naas pour le Haut-Rhin) demande une meilleure rémunération de ses agriculteurs et plus de reconnaissance, Paul Fritsch, tête de liste bas-rhinoise de la Coordination Rurale (Philippe Iltis pour le Haut-Rhin) , lui, souhaite aussi que l'agriculteur soit à nouveau au centre du système. Pour Daniel Starck, tête de liste bas-rhinoise de la Confédération Paysanne( Frédérique Giovanni pour le Haut-Rhin) il est urgent de rapprocher le paysan du consommateur pour changer les mentalités. Ici, place à une agriculture respectueuse de l'environnement sans pesticides.

En 2013, lors des dernières élections à la chambre d'agriculture, la FDSEA a remporté 70% des voix dans le collège des "chefs d'exploitation". Sur les soixantes-six membres élus, il y a six ans, quatre seulement sont de la Coordination Rurale et trois de la Confédération paysanne.

REPORTAGE

61% de participation 

Jeudi 7 février les résultats ont été publiés : l’union FDSEA-AVA-JA est largement majoritaire avec 63,54% dans le Bas-Rhin et 67,39% dans le Haut-Rhin, elle place ainsi quinze colistiers. La Coordination rurale conserve ses trois sièges (deux dans le Bas-Rhin et un dans le Haut-Rhin) et la Confédération paysanne ses deux sièges (un dans chaque département). 




 

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy