Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Vous avez raté les Frach oder frech de cette semaine ? Voici le récap'

Frach oder frech ? Willy Hahn, libraire à Wissembourg, est l'un des cinq invités à avoir joué le jeu. / © G.Schimenti/France 3 Alsace
Frach oder frech ? Willy Hahn, libraire à Wissembourg, est l'un des cinq invités à avoir joué le jeu. / © G.Schimenti/France 3 Alsace

Vous êtes plutôt frach ou frech (les deux versions alsaciennes du mot "impertinent") ? Peut-être que vous êtes un peu les deux ? Pour voir, revoir et entendre la truculence des invités de cette semaine, suivez-nous!
 

Par Judith Jung

Brigitte Frison, jeune retraitée et ancienne directrice de l'Office de tourisme de Wissembourg, est frach ! Et avoue avoir un penchant pour le "glamping".

Willy Hahn, libraire à Wissembourg, est impertinent quand il parle des auteurs qu'il déteste. Er redd a vom Grand Est ohne Hemmùnge.
 
Auteur et traducteur haut-rhinois, Edgar Zeidler est frach bien entendu. En tant que linguiste, il aimerait que plus de gens soient formés pour transmettre l'alsacien. D'Elsässer solle stolz sìn.

Louis Schittly, docteur et paysan sundgauvien, dénonce le regard posé sur le monde agricole : "tue le paysan et le reste crèvera avec, on y est !". E Elsässer vùn Lìnks wo zitter immer de Canard enchaîné leest.
 

Cathy Bernecker, comédienne, aime les injures corsées, il faut dire que notre dialecte ne manque pas de mots fleuris. Sie wott dàss mer wieder d'Litt empfànge, egàl vùn wo ze komme wi's Friejer de Fàll wàr.
 





 

Le dépannage de la voiture de gendarmerie