Etat d'urgence : du travail en plus pour les sociétés de surveillance

Dix jours après les attentats qui ont secoué Paris, et alors que l'état d'urgence a été décrété pour trois mois sur tout le territoire français, la sécurité est au coeur des priorités dans tous les espaces publics.

Par

Les forces de l'ordre ne peuvent pas être partout et tout le temps. Il existe d'autres structures de surveillance, privées, qui s'attendent à être de plus en plus sollicitées. Exemple dans un centre commercial à Strasbourg, où les vigiles sont plus nombreux depuis la semaine dernière et appliquent des consignes plus strictes. "On a changé notre planification, et nous avons un vivier de 250 salariés, cela nous permet de répondre aux demandes avec un délai d'intervention minime", explique Tayeb Rachid Abbou, directeur Astuce service.

Etat d'urgence : les sociétés de surveillance privées plus sollicitées
Dix jours après les attentats qui ont secoué Paris, et alors que l'état d'urgence a été décrété pour trois mois sur tout le territoire français, la sécurité est au coeur des priorités dans tous les espaces publics. - France 3 Alsace - Le reportage de S. Malal - P. Dezempte - P. Ledig. Interviews : Véronique Herrmann, responsable service support opérations Activeille - Tayeb Rachid Abbou, directeur Astuce service - Jean Mikael Lombino, responsable sécurité Auchan Strasbourg


.






Sur le même sujet

Les + Lus