Gare de Vandières : et si on en (re)parlait ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elina Weil

C’est le serpent de mer de la politique dans notre région depuis son acte fondateur en décembre 2000. Y aura-t-il un jour une gare d’interconnexion TGV-TER à Vandières pour remplacer l’actuelle gare Lorraine TGV à Louvigny ? Certains veulent encore y croire. 

Le projet de la gare de Vandières c’est avant tout une arlésienne, un sujet remis sur la table depuis plus de 20 ans en Lorraine.



Une gare d’interconnexion qui aurait pu être créée au croisement de la LGV-Est et de la ligne Metz- Nancy, accessible en train, tout le contraire de la gare de Louvigny, située en pleins champs, qui assure aujourd’hui le transport des voyageurs vers les grandes villes de France.



Un non-sens pour beaucoup d’élus parmi lesquels Jean-Pierre Masseret, l’ancien Président du Conseil régional, son premier défenseur.



Ce sujet hautement polémique a donné lieu à de nombreuses passes d’armes notamment avec les élus de droite, farouches opposants de cette gare estimée à 120 millions d’euros.



Après des années de tergiversations, Jean-Pierre Masseret décide de consulter la population.Le référendum a lieu le 1er février 2015 : pas d’engouement autour de ce scrutin qui enregistre un taux de participation de seulement 9,88%, le " NON " l’emporte avec 58,57%.


Le 19 février en séance plénière, Jean-Pierre Masseret enterre définitivement le projet mais la gare de Vandières n’a pas fini de faire parler d’elle.


durée de la vidéo: 01 min 03
Gare de Vandières : est-ce vraiment fini ?

durée de la vidéo: 03 min 22
ITW Louis Blaise