Geudertheim : Epluchleg, une entreprise familiale spécialisée dans l'épluchage et la transformation de pommes de terre pour des traiteurs ou distributeurs, a le vent en poupe

L'entreprise familiale Epluchleg, situées à Geudertheim (Bas-Rhin), a fait de l'épluchage et la transformation de pommes de terre sa spécialité. Coupées en cubes, en rondelles, en bâtons, râpées ou entières, elles sont destinées à des professionnels de la restauration. Et les ventes progressent.

Dans la famille Hamm, à Geudertheim, toute la famille a le nez... dans les pommes de terre. Elle est aux commandes de la société Epluchleg, qui  - comme son nom l'indique - épluche et transforme essentiellement des pommes de terre, mais aussi, depuis cinq ans, toutes sortes d'autres légumes à destination de traiteurs, distributeurs, restaurateurs ou associations. 
 

Des pommes de terre pour tous les goûts

L'entreprise a investi dans de grosses machines qui assurent l'essentiel du travail : lavage, épluchage, tri, coupe... Les pommes de terre sont vendues à des professionnels de la restauration, prêtes à être cuites ou parfois même mangées. Râpées, elles servent à préparer des galettes de pommes de terre. En cubes, elles sont utilisées pour des saucisses de pommes de terre tandis que celles coupées en rondelles conviennent pour du gratin dauphinois. Une fois ensachées et mises sous vide, elles peuvent se garder une dizaine de jours, grâce à un léger ajout de conservateur. 
 

Pourquoi pas, développer la frite made in Alsace


- Franck Daeffler, responsable de production

"Notre envie, c'est également de vendre de plus en plus de frites pour essayer de concurrencer les Belges et les Hollandais. Pourquoi pas, développer la frite made in Alsace", explique Franck Daeffler, responsable de production, qui précise qu'en plus de toute cette gamme de produits crus, "nous proposons aussi des pommes de terre cuites, à manger par exemple quand on prépare une choucroute : elles sont prêtes à l’emploi". 

En comptant les légumes - carottes, céleris, poireaux, aubergines... Epluchleg dépasse les 1.000 tonnes de marchandise transformée en une année. "Certains clients avaient besoin de pommes de terre mais aussi de carottes et de poireaux. Pour qu’ils ne soient pas tentés ou ne soient pas obligés d’aller s’approvisionner ailleurs, on a commencé les légumes. Et aujourd’hui, on n’a plus seulement des clients qui nous prennent du mélange, on a aussi des clients qui ne veulent que des légumes. Cela a pris de l'ampleur", assure Georges Hamm, fondateur de l'entreprise, aujourd'hui retraité.
 

De père en fils puis en filles

Georges et Martine, les parents, ont créé l'entreprise en 1988. Depuis, leurs filles Élodie et Odette, ainsi que leur gendre, Franck, ont pris le relais. Et les petits-enfants s'amusent paraît-il déjà à gambader autour de la "Schälbütik" ( ou "atelier d'épluchage"). De quoi sans doute perpétuer un jour cette histoire familiale, dont l'intérêt pour la pomme de terre remonte même à 1930.

Le grand-père de Georges Hamm (qui portait les mêmes nom et prénom) s'était à l'époque lancé dans le négoce et vendait les pommes de terre de certains agriculteurs de Geudertheim sur des marchés. Cela a duré jusqu'à ce que les restaurateurs réclament des "produits finis". 

Une filière courte


Epluchleg a révolutionné l'activité pratiquée, mais les Hamm continuent à travailler avec des agriculteurs locaux auxquels ils achètent les pommes de terre. "On se met d’accord sur les variétés qu’on privilégie, afin que chacun y trouve son compte, détaille Georges. L’agriculteur a besoin d’une bonne récolte et nous de belles pommes de terre, faciles à éplucher. On décide combien de tonnes d’une variété cultive chaque agriculteur et on leur fournit les plants en fonction pour être sûrs d’avoir ce dont on a besoin".

Pour les paysans, comme Philippe Hassler, "c’est très précieux car le prix est défini au départ, donc on sait où on va et on est certain d’écouler notre marchandise". Un circuit court, qui a le vent en poupe : en quatre ans, l'entreprise de 17 salariés a augmenté ses ventes de 15%.
 
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité