• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Grand froid : les précautions à prendre face à la chute des températures en Alsace

Image d'illustration / © Jean-Luc Flëmal MaxPPP
Image d'illustration / © Jean-Luc Flëmal MaxPPP

Une vague de froid venue de Russie va toucher la France la semaine prochaine. En Alsace, les températures sont déjà passées en dessous de 0°C ce dimanche.

Par France 3 Alsace / ML

Le "Moscou-Paris" s'installe en France. Depuis mercredi, 29 départements ont réactivé leur plan "grand froid" face à ce phénomène météorologique venu de Sibérie. En Alsace, des températures négatives se sont installées dès ce dimanche - elles ne devraient pas excéder 0°C au plus chaud de la journée. D'après les prévisions de Météo France, le froid devrait encore s'intensifier dans la nuit de mardi à mercredi.

Cette chute brutale des températures - qui n'est certes pas rare dans la région - peut s'avérer dangereuse. "Le grand froid diminue, souvent insidieusement, les capacités de résistance de l'organisme, rappelle ainsi Météo France. Comme la canicule, le grand froid peut tuer indirectement en aggravant des pathologies déjà présentes." Les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques, les enfants ou encore les seniors doivent faire particulièrement attention.
 

Les autorités de santé recommande de rester à domicile si possible. Le logement doit être chauffé "normalement" tout en disposant d'une bonne aération. "Si vous devez impérativement sortir, précise l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), redoublez de vigilance et couvrez-vous suffisamment en essayant de limiter les efforts physiques et évitez de sortir le soir car il fait encore plus froid."
 


S'il faut évidemment s'habiller chaudement en privilégiant des couches superposées de vêtements, de préférence techniques, c'est au niveau des extrémités (doigts, orteils, etc.) qu'il faut faire particulièrement attention pour prévenir d'éventuelles engelures. Enfin, l'INPES rappelle de "se couvrir le nez et la bouche pour respirer moins d’air froid".

Les sans-abris constituent la population la plus fragile face à la vague de froid de ses prochains jours. 31 départements français ont activé ou renforcé leurs mesures pour assurer un hébergement ou une fréquence accrue des maraudes. La vigilance est toutefois de mise. Tous ceux qui rencontreraient une personne "en situation de détresse" à la rue sont priés de contacter le 115 pour la signaler. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus