• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Hagondange : les salariés d'Ascometal se mobilisent pour défendre l'acierie

© FTV
© FTV

Les salariés de l'usine d'Hagondange vont se mobiliser mercredi 31 janvier pour défendre l'aciérie du site. L'industriel suisse Schmolz+Bickenbach a été désigné comme repreneur. Un rassemblement est prévu à l'entrée du site de l'usine d'Hagondange à partir de midi.  

Par Yves Quemener

Les salariés de l'usine d'Hagondange vont se mobiliser mercredi 31 janvier 2018 pour défendre l'aciérie. Un rassemblement est prévu à l'entrée du site de l'usine d'Hagondange à midi.

Le mot d'ordre reste de défendre l'aciérie

dit Yann Amadoro, délégué CGT Ascométal Hagondange.

Et d'ajouter : "le principal argument des repreneurs est de dire qu'elle est vieillissante et la rénovation conterait quinze millions d'euros. Mais de notre côté, nous avons déjà commencé à travailler sur des pistes pour défendre le maintien de notre outils. Et nous comptons faire valoir ces arguments auprès des pouvoirs publics."

Le groupe Ascométal vient d'être repris par l'industriel suisse Schmolz+Bickenbach qui prévoit de fermer à moyen terme l'aciérie du site d'Hagondange (57) ainsi que le laminoir du site des Dunes (59) et le train à fil de Fos-sur-Mer (13).

L'aciérie d'Hagondange emploie environ 150 personnes dont une centaine de CDI.
Sa fermeture pourrait avoir des conséquences pour une cinquantaine de sous-traitants.



Sur le même sujet

Ardennes belges : dans les pas d'Hitler au bunker de Brûly-de-Pesche

Les + Lus