L'ancien curé de Wintzenheim sera jugé à Colmar pour agressions sexuelles et abus de confiance

L'église Saint-Laurent de Wintzenheim / © MaxPPP
L'église Saint-Laurent de Wintzenheim / © MaxPPP

En septembre 2016, le curé de la paroisse de Wintzenheim, Hubert Spitz, avait été mis en examen pour "viol, agression sexuelle et abus de confiance". Il sera finalement jugé par le tribunal correctionnel de Colmar pour agressions sexuelles et abus de confiance.

Par M.C.

Hubert Spitz avait été mis en examen en septembre 2016 pour "viol et agressions sexuelles" sur une fillette âgée de 11 ans à l'époque des faits (à partir de 2001), ainsi que pour "abus de confiance". Le curé avait reconnu des attouchements mais pas le viol". Placé en détention provisoire pendant trois mois, il s'était exilé fin décembre 2016 dans un monastère du sud de la France, sous contrôle judiciaire, avec interdiction de revenir en Alsace. Entre temps, trois autres plaintes pour agression sexuelle avaient été déposées.

Le chef d'accusation de "viol", passible des assises, n'a pas été retenu par manque de preuves. Hubert Spitz sera jugé par le tribunal correctionnel de Colmar pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans et moins, par personne ayant autorité sur la victime", pour ces quatre affaires. Il encourt une peine de dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.

Il sera également jugé pour abus de confiance, soupçonné d'avoir détourné 120 000 euros quand il était en poste à Wintzenheim entre 2013 et 2016. Dans cette affaire, Hubert Spitz encourt trois ans de prison et 375 000 euros d'amende. Le procès devrait se tenir dans les mois à venir.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus