Haut-Rhin : le meurtre d'Estelle Luce à Wolfgantzen officiellement relié au "tueur de DRH"

La procureure de la République de Colmar a placé en garde à vue Gabriel Fortin, le tueur présumé de DRH, pour l'assassinat d'Estelle Luce survenu à Wolfgantzen, dans le Haut-Rhin, le 26 janvier 2021.

Deux lettres de Gabriel Fortin ont été retrouvées à son domicile à Nancy.
Deux lettres de Gabriel Fortin ont été retrouvées à son domicile à Nancy. © France Télévisions

Deux mois après les faits, les deux affaires liées à des meurtres de DRH survenus à la fin du mois de janvier 2021, dans la Drôme et l'Ardèche d'une part, en Alsace d'autre part, sont officiellement reliées. 

Gabriel Fortin, suspecté des meurtres d'une conseillère Pôle Emploi et d'une directrice des ressources humaines survenus dans la Drôme et l'Ardèche le 28 janvier 2021, a été entendu le jeudi 8 avril par la section de recherches de Strasbourg pour l'assassinat d'Estelle Luce commis à Wolfgantzen, dans le Haut-Rhin, survenu deux jours après le double-meurtre dans le sud de la France.

La procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard, a en effet décidé de le placer en garde à vue dans cette affaire qui n'avait pas encore officiellement été reliée aux autres meurtres. Pour l'entendre, les gendarmes alsaciens se sont déplacés à Valence où le suspect est en détention provisoire depuis deux mois. Devant les enquêteurs, l'homme de 45 ans, originaire de Nancy, est resté mutique et n'a répondu à aucune question, précise un communiqué de la procureure.

Catherine Sorita-Minard ajoute qu'elle envisage dans les prochains jours se dessaisir de l'enquête au profit de son homologue de Valence en charge des investigations des affaires de la Drôme et de l'Ardèche.

Gabriel Fortin est également suspecté d'une tentative de meurtre sur un autre DRH, à Watttwiller (Haut-Rhin), le même jour que l'assassinat d'Estelle Luce.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société