Haut-Rhin : des militants d'Extinction Rébellion investissent le site de Stocamine

Publié le
Écrit par Cécile Poure .

Une cinquantaine de militants écologistes du mouvement Extinction Rébellion ont investi ce samedi 28 mai, vers 7h30, le site d'enfouissement de déchets Stocamine à Wittelsheim (Haut-Rhin). L'opération s'est terminée trois heures plus tard.

Ce samedi 28 mai 2022, vers 7h30, une cinquantaine de militants de l'association Extinction Rébellion sont entrés sur le site de Stocamine à Wittelsheim (Haut-Rhin). Pousse, jeune militante du sud de la France, est venue participer à cette opération organisée depuis des mois afin de "protester contre les 42.000 tonnes de déchets enfouis sous la plus grande nappe phréatique d'Europe et demander l'extraction totale de ces déchets."

"On veut une action politique concrète de l'Etat notamment, qui est responsable dans cette mine qui enfouit des déchets très toxiques sous la nappe phréatique. Il y a eu des jurisprudences qui ont été produites mais on veut renforcer ça." poursuit-elle.

Dans un live diffusé sur Facebook, on voit les militants en combinaison de protection installer des banderoles, graffer les murs de "Sauvons le futur" ou dénoncer "On a soif." Actions coup de poing dont l'association est coutumière pour alerter l'opinion publique.

 Les gendarmes sont arrivés sur les lieux vers 9h afin de constater les dégradations. Certains militants se sont alors enchaînés aux grilles du site, rejoints par des membres du collectif Destocamine.

L'opération, qui devait durer "toute la journée" selon Pousse, s'est terminée vers 10h30, "les objectifs ayant été atteints sans interpellation pour le moment". Les barrières ont été démontées dans le calme.

Pour rappel, le tribunal administratif de Strasbourg avait suspendu ce mercredi 25 mai les travaux entrepris à Stocamine se rangeant derrière les arguments d'Alsace Nature et de la Communauté européenne d'Alsace (CEA). Une première victoire pour les défenseurs de l'environnement. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité