• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Haut-Rhin : les températures glaciales de cet hiver ne font pas peur aux viticulteurs

Photo d'illustration / © MAXPPP/T. Gachon
Photo d'illustration / © MAXPPP/T. Gachon

Malgré le froid et les températures négatives de ce mois de janvier, les viticulteurs sont de sortie. Si les hivers rigoureux peuvent être fatals pour les cultures, la vigne semblent bien se porter en Alsace.

Par YL

Si les agriculteurs redoutent souvent le froid pour l’état de leurs récoltes, les viticulteurs alsaciens voient d’un bon œil les températures négatives de ce mois de janvier.

Pour Marc Schueller, viticulteur près de Gueberschwihr dans le Haut-Rhin, les paysages enneigés et le ciel blanc d’hiver font partie des cycles nécessaires à la bonne santé des vignes.

Le froid, une aubaine pour les viticulteurs
Le froid n'est pas une fatalité pour les viticulteurs, c'est même le contraire. L'hiver, alors que la vigne est au repos, les viticulteurs peuvent ainsi tailler les pieds et préparer le printemps. - France 3 Alsace - N. Ly S. Gaudry et M. Beauclair

Même le givre léger qui accompagne les -5 degrés du thermomètre n’empêche pas le viticulteur de travailler sur ses 10 hectares. Pour Marc Schueller, ce sont même des conditions de météo appréciables.

Car si l’activité est ralentie, il faut quand même préparer l’arrivée du printemps.

Le viticulteur va donc profiter de ce temps pour tailler la vigne et façonner chaque pied. Un travail colossal, mais dans une ambiance apaisée, bien loin de la frénésie des périodes de vendange.

Le métier de viticulteur ne se pratique pas seulement à l’extérieur au contact de la vigne, il faut aussi se rendre tous les jours dans les caves, au contact des immenses cuves, pour surveiller la bonne température et l’état de la fermentation.

Et pour le millésime de cette année, il est apparemment déjà prometteur.

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus