Cet article date de plus de 5 ans

Le maire de Colmar fait de la résistance face à la SNCF

Le maire LR de Colmar Gilbert Meyer est en colère contre la SNCF. Il redoute que les dessertes TGV soient réduites et menace de geler plusieurs millions d’euros promis par contrat à la SNCF.
© France 3 Alsace
Gilbert Meyer a deux motifs d'inquiétude et de contrariété. En premier lieu, des travaux sont prévus de début octobre à mi-novembre prochain. Ce chantier va contraindre à supprimer trois dessertes TGV quotidiennes dans la ville. Il n'y en aura donc plus qu'une seule par jour.

Par ailleurs, la SNCF aurait prévu sur la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône de supprimer une des deux liaisons Colmar-Marseille via Lyon qui circule en semaine.Selon Gilbert Meyer, ce n'était pas prévu dans le contrat signé. En mesure de rétorsion, Colmar et Colmar agglomération refusent de payer pour ces lignes les 6 millions d'euros qu'elles doivent encore à la SNCF. Elles menacent même de lui réclamer 6 autres millions d'euros qu'elles ont déjà payé.
Pour les mêmes raisons de contrat non respecté, le Conseil Général du Haut-Rhin a déjà  bloqué le versement de quelques 10 millions d'euros à la SNCF et envisage lui aussi de demander le remboursement de dix autres millions d'euros.

De son côté, la SNCF fait valoir que Luxembourg, Metz, et Montpellier seront prochainement mieux accessibles depuis Colmar.
L'association Ville de France critique une stratégie ferroviaire qui crée une France à deux vitesses.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie sncf lgv