Haut-Rhin : un massage en échange d'un don pour améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants, l'initiative solidaire d'une kiné de Bollwiller

Publié le

Céline Vincentz est kinésithérapeute à Bollwiller (Haut-Rhin). Le samedi 22 janvier, elle a proposé des massages en échange d'un don pour l'initiative 500 kilomètres pour la pédiatrie. Les fonds doivent permettre d'améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants au Kremlin-Bicêtre (Île-de-France). Lili Mey, jeune Alsacienne de 11 ans atteinte d'une maladie rare du foie, y est fréquemment soignée.

Se faire masser, c'est une bonne action. En tout cas, quand on donne en retour pour l'initiative 500 kilomètres pour la pédiatrie, qui a pour but d'améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants (il y a une cagnotte en ligne). 

Cette initiative est menée par Yvan Wildy et Stéphanie Mey, habitant respectivement à Bollwiller et Oberhergheim (Haut-Rhin). Cette dernière est la mère de Lili, 11 ans, atteinte d'une maladie rare du foie.

Elle est soignée régulièrement à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Île-de-France). Pour aider à récolter des fonds et mieux équiper cet hôpital, le samedi 22 janvier 2022, la kinésithérapeute Céline Vincentz a proposé des massages contre des dons dans son cabinet de Bollwiller (voir sur la carte ci-dessous).


L'opération, menée par Céline Vincentz (qui a répondu aux questions de France 3 Alsace) et plusieurs de ses collègues du secteur, a rencontré un franc succès. "Beaucoup de patients, des actuels comme des anciens, ou des gens qui ont entendu parler de l'association via les réseaux sociaux, sont prêts à faire des dons contre une demi-heure de massage." Lili Mey était présente avec sa famille pour accueillir et échanger avec les personnes venues se faire masser.


Yvan Wildy et Stéphanie Mey s'entraînent chaque week-end (ou fin de semaine). Car leur principale action sera, comme l'indique le nom de l'initiative 500 kilomètres pour la pédiatrie, de rallier à pied l'hôpital où est soignée Lili (qui se dit "très contente" de leur initiative). Départ de l'hôpital strasbourgeois de Hautepierre en mai 2022, via 18 étapes qui jalonneront les 500 kilomètres du trajet. Une démarche qui devrait rencontrer un large écho, et faire affluer les dons.