INSOLITE. Mulhouse : la ville recherche son sapin de Noël en plein été

Publié le

L'été n'a pas encore dit son dernier mot et déjà la Ville de Mulhouse pense à son sapin de Noël. Comme chaque année, la mairie recherche le donateur du futur conifère. Un haut et beau spécimen qui trônera place des Victoires dès le début du mois de novembre. Les candidatures sont ouvertes.

Penser au sapin de Noël en plein été, même par une météo automnale, peut sembler hors de propos, voire fantaisiste. Rien de plus sérieux, pourtant, à la mairie de Mulhouse, où le sujet est déjà d'actualité. La ville cherche le donateur du futur sapin qui trônera place des Victoires, pendant les festivités de Noël (voir la publication de la ville sur son compte facebook, ci-dessous). Et il ne reste plus que deux mois pour le trouver.

C'est une tradition maintenant bien ancrée dans cette commune alsacienne: l'arbre provient du jardin d'un particulier des alentours et non pas d'une forêt vosgienne, abattu spécialement pour l'occasion.

Il n'est donc pas trop tôt pour commencer à s'organiser. Chaque année, l'arbre est érigé à côté de la fontaine de la place des Victoires au début du mois de novembre, une dizaine de jours avant le lancement des festivités de Noël.

 

Beau et haut à la fois

Et pas n'importe quel arbre. Le sapin doit mesurer entre 15 et 18 mètres de haut et présenter un volume harmonieux sur toutes ses faces. Une équipe du service Nature et espaces verts se déplacera chez les donateurs potentiels pour sélectionner les plus beaux specimens. Parmi eux, l'heureux élu sera choisi de manière collégiale.

 

Aucune variété n'est privilégiée. En 2020, il s'agissait d'un sapin de Nordmann. Il mesurait 14,50 mètres de haut et provenait du jardin d'une Kingersheimoise. Pour cette édition 2021, les propriétaires d'un sapin répondant au profil recherché, candidats au don, peuvent d'ores et déjà se faire connaître. Il faut, pour cela, envoyer ses coordonnées ainsi que des photos du sapin à cette adresse: deco.florale@mulhouse.fr. La Ville de Mulhouse prend intégralement en charge l’abattage du sapin et son transport jusqu’à sa mise en place. 

Rien ne se perd

Une troisième et dernière vie s’offrira au sapin à l’occasion de son enlèvement, début janvier. Le conifère quittera la place des Victoires pour être broyé, avant d’être utilisé comme paillage dans les massifs floraux disséminés aux quatre coins de la cité.