• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Laurent est l'un des derniers ciriers-gaufreurs : il travaille pour les ruches et les abeilles

L'une des machines de Laurent, cirier-gaufreur. / © Géraldine Dreyer, France 3 Alsace
L'une des machines de Laurent, cirier-gaufreur. / © Géraldine Dreyer, France 3 Alsace

Laurent Fichter exerce un métier peu banal : il est cirier-gaufreur. Exerçant à Kingersheim (Haut-Rhin), il donne une nouvelle vie à la cire d’abeille usagée en en faisant des plaques qui serviront aux abeilles pour aménager leurs ruches.

Par Vincent Ballester

Le métier est rare ; seule une vingtaine de personnes le pratiquent en France. Laurent Fichter, un Kingersheimois, est un cirier-gaufreur. Son métier consiste à fabriquer des plaques à partir de la cire d’abeille que lui remettent des apiculteurs. Ces plaques de cire sont gaufrées – c’est-à-dire qui sont percées d’alvéoles hexagonales – et permettent aux abeilles d’avoir une meilleure base pour aménager leurs ruches.
Un métier important, crucial même, à l’heure où nos amies les abeilles sont clairement menacées. Chez les Fichter, au nord de Mulhouse, on l’a bien compris, Laurent représente la quatrième génération de la famille à exercer le métier. Un mot d’ordre : "travailler avec la nature".

Retrouvez notre reportage à ce sujet.

 

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus