Cet article date de plus de 4 ans

Mulhouse : les aides maternelles manifestent leur colère

Solidaires du mouvement national lancé par les organisations syndicales, les ATSEM - agents territoriaux spécialisés en écoles maternelles - du Haut-Rhin, ont manifesté ce mercredi devant la mairie de Mulhouse pour réclamer une revalorisation de leur statut et un maintien des effectifs.
Avec la réforme des rythmes scolaires, appliquée depuis la rentrée 2015 dans les écoles maternelles et primaires, les agents territoriaux spécialisés en écoles maternelles, les aides maternelles comme on les appelle, sont de plus en plus sollicitées, et pour de nouvelles tâches. Elle affirment effectuer aujourd'hui des missions pédagogiques et éducatives auprès des enfants, qu'elles voudraient voir reconnues et valorisées. 

"Nos écoles maternelles ne sont pas des garderies mais bien le début d'un parcours scolaire", peut-on lire sur un tract syndical, qui stigmatise aussi le manque de personnel.

Une petite centaine d'entre eux s'est rassemblée devant la mairie de Mulhouse ce mercredi pour demander une revalorisation de leur statut et de leur rémunération, ainsi qu'un maintien des effectifs des ASTEM dans les écoles.

Yvette Heyer faisait partie des manifestant ce mercredi, elle est aide maternelle dans une école de Mulhouse et explique les raisons du mouvement :

durée de la vidéo: 00 min 19
Interview d'une aide maternelle en colère ©France 3 Alsace

Une première manifestation les avait déjà rassemblées le 14 décembre dernier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social éducation société