Volley : Benjamin Tonuitti parrain de lycéens mulhousiens aux championnats du monde de sport scolaire

Publié le Mis à jour le

Le 6 avril 2022, l'équipe de volley masculine du lycée Schweitzer de Mulhouse a remporté le championnat de France UNSS de volley-ball. Grâce à la solidarité des Mulhousiens et du champion olympique Benjamin Tonuitti, ils défendront les couleurs de la France aux championnats du monde, au Brésil.

En remportant le championnat de France UNSS de volley-ball le 6 avril 2022, les garçons du lycée Schweitzer de Mulhouse ont gagné leur ticket pour les championnats du monde de sport scolaire au Brésil. Une aventure qu'ils vivront fin juin 2022 après un élan de solidarité du volley-ball alsacien.

C'est l'histoire de huit gamins du lycée Schweitzer de Mulhouse, qui ont pris la route de Charleville-Mézières (Ardennes) début avril 2022 pour disputer les phases finales des championnats de France UNSS de volley-ball : "On partait avec un certain handicap, parce qu'avec huit joueurs, on avait peu de possibilités de remplacements", avoue le manager de l'équipe David Razafindrazaka.

Professeur d'EPS dans ce lycée depuis 23 ans, il accompagne les élèves pendant cette aventure : "Avant le tournoi, j'ai dit aux joueurs qu'ils avaient quelque chose, et qu'ils pouvaient y croire même s'ils étaient peu nombreux". Ce quelque chose, c'est peut-être la force d'un groupe qui se connait par cœur : "Vivre ça avec des joueurs qu'on côtoie depuis tout petit, c'est magique", réagit Maxime, élève de terminale.

Les jeunes ont vraiment joué le jeu. Ils étaient sérieux, se sont levés super tôt et ont vraiment bien préparé les matchs.

David Razafindrazaka

Manager de l'équipe et professeur d'EPS au lycée Schweitzer

Aujourd'hui, les champions ont entre 15 et 17 ans, et ont su déjouer les pronostics en sortant de leurs phases de poules avec deux victoires et une défaite : "Le lendemain, c'était la demi puis la finale. Et les jeunes ont vraiment joué le jeu. Ils étaient sérieux, se sont levés super tôt et ont vraiment bien préparé les deux matchs", se souvient leur manager de 54 ans, fier.

Résultat, une victoire deux sets à zéro contre l'équipe de Villefranche-sur-Saône, jusque-là invaincue : "Ce match, c'était le déclic. Ça a soudé l'équipe. Mais en finale, il fallait affronter Niort, qui nous avait battu en phase de groupes. Les gars perdent le premier set, mais ils ont réussi à prendre l'ascendant pour remporter les deux suivants!"

Résultat, une victoire (19-25, 25-20, 15-10) et une explosion de joie sur le parquet ardennais. C'est bien réel, les Mulhousiens représenteront la France au Brésil pour les championnats du monde de volley-ball scolaire : 

Mais après l'euphorie, il a rapidement fallu redescendre sur terre. Pour pouvoir traverser l'Atlantique, chaque joueur devait débourser plus de 500€ de sa poche : "Ça a été un vrai coup dur, mais il fallait qu'on y aille. Alors j'ai couru après l'argent pendant mes deux semaines de vacances, se souvient le manager. Et ça a marché, il y a eu une vraie solidarité dans le monde du volley."

David Razafindrazaka a pu trouver des fonds auprès de la Région Grand Est, du lycée, mais aussi grâce à Benjamin Tonuitti, champion olympique avec l'équipe de France et originaire de Mulhouse : "Je trouvais ça normal de participer ! Je connais les parents de certains joueurs, et ça aurait été vraiment dommage que les jeunes ne puissent pas aller aux mondiaux", explique le capitaine de l'équipe de France. 

Je savais que ça allait toucher les Alsaciens

Benjamin Tonuitti

Capitaine de l'équipe de France de volley-ball

Le volleyeur de 32 ans a participé à la cagnotte personnellement, et a offert le maillot de son club polonais du Jastrzębski Weigel pour une tombola. Une tombola qui a eu lieu à l'occasion de la demi-finale du championnat de France entre les filles de l'ASPTT Mulhouse, championnes de France en 2021, et Cannes : "Cette tombola, c'était mon idée. Je savais que lors d'un match comme ça, avec beaucoup de monde, ça allait toucher les Alsaciens."

Grâce à toutes subventions et ces élans de solidarité, David Razafindrazaka a pu récolter les 12.000€ nécessaires : "Je veux vraiment remercier tout le monde. C'est une récompense énorme pour les gamins. Vivre des championnats du monde, c'est fabuleux. Et ils ont gagné leur qualification sur le terrain!"

Avant que les jeunes ne partent pour Foz do Iguaçu au Brésil, Benjamin Tonuitti espère pouvoir leur adresser un petit mot : "Ils représentent leur lycée, mais surtout la France ! Si on peut organiser une petite visio, ça serait sympa". Quoi de mieux que les conseils d'un champion olympique ?

Pour l'instant, les lycéens ne se rendent pas encore compte de la hauteur de l'évènement : "Mais quand le maillot et le survêtement de l'équipe de France vont arriver, ils vont réaliser. Des larmes vont couler", prédit David Razafindrazaka. Les Mulhousiens ont rendez-vous avez les meilleures nations mondiales du volley du 19 au 27 juin.