Cet article date de plus de 4 ans

Histoires 14-18, il y a cent ans : l'affaire Herduin et Millant

Cette stèle rappelle un drame survenu le 11 juin 1916.
Au plus fort des combats menés par les Allemands pour briser la résistance française et marcher sur Verdun, deux sous lieutenants ont été exécutés ici, sans aucun jugement

Deux sous lieutenants ont été exécutés ici, sans aucun jugement.
Deux sous lieutenants ont été exécutés ici, sans aucun jugement. © France 3 Lorraine

durée de la vidéo: 01 min 57
Histoires 14-18 : L'affaire Herduin et Millant ©France 3


Le 8 juin 1916, deux compagnies du 347ème régiment d’infanterie combattent dans le secteur de la ferme de Thiaumont.
Les pertes sont terribles. Sur les 200 hommes engagés, il n’en reste plus qu’une quarantaine avec à leur tête les sous-lieutenants Henry Herduin et Pierre Millant.

A court de munitions, menacés d’encerclement, bombardés par les Français qui croient la position perdue, ils décident de se replier été gagnent Verdun où ils restent au repos 48h.
Mais les deux officiers, exténués, omettent de rédiger un rapport…

Le 11 juin, Herduin et Millant remontent en ligne.
Mais ils sont accueillis par des mines graves. L’ordre a été donné de les faire fusiller dès leur arrivée pour  « abandon de poste devant l’ennemi ».


Les soldats sont indignés par cet ordre d’autant plus injuste que les cours martiales ont été supprimées depuis avril 1916.
Herduin, sentant la révolte, exhorte les hommes à obéir.
Il commande lui-même le peloton d’exécution en lançant « je meurs en brave et maintenant visez bien ! »

Laurent Parisot vous raconte cette tragédie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire