• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Alsace : répit pour les 151 magasins Coop?

L'accord d'approvisionnement en passe d'être signé entre Casino et Coop rassure et inquiète à la fois

Par Maxime Villirillo

video title

video title

Accord d'exclusivité entre Coop et Casino

Casino et Coop Alsace ont signé hier un accord de négociation exclusive. Un accord qui concernerait l'approvisionnement des magasins de proximité de l'enseigne alsacienne, en proie à d'importantes difficultés depuis quelques mois.

C'était annoncé hier : Casino et Coop Alsace sont sur le point de signer un accord de négociation exclusive. Un accord qui concernerait l'approvisionnement des magasins de proximité de l'enseigne alsacienne, en proie à d'importantes difficultés depuis de longs mois.

Si le document est accueilli avec soulagement par la direction alsacienne, il remettrait en cause le statut de coopérative de la Coop.

D'ailleurs, Philippe Spitz, président de l'association régionale de soutien aux Coop d'Alsace s'est exprimé à ce propos. Il s'inquiète quant à l'accord de négociation exclusive avec le Groupe Casino.
Si l'A.R.S.C.A est parfaitement consciente des grandes difficultés auxquelles est confronté le Groupe Coop, elle réitère ses interrogations quant aux solutions proposées : 
o   Qu'en est-il de la gestion des salariés ?
o   Qu'en est-il des filières et fournisseurs locaux ?
o   Que devient le centre de distribution de Reichstett ?
o   Que devient le pôle Boucherie-Charcuterie ?
o   Où sont les sociétaires ?
o   Que devient l'esprit coopératif du Groupe Coop ?
L'Association Régionale de Soutien aux Coop d'Alsace constate qu'aucune des réponses apportées à ces questions par l'apparition d'une double enseigne Coop-Casino ne semblent cohérentes avec l'esprit solidaire, d'indépendance, de proximité et d’humanisme proposé par le statut coopératif actuel du Groupe Coop.
Dans ces conditions, elle se propose de réunir rapidement un comité d'experts du monde économique, social et politique avec pour action immédiate et rapide la mise en place d'une Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC).
Elle demande au Groupe Coop d'envisager une telle perspective et de s'associer aux réflexions. 
Enfin, elle soutient qu'en ces temps économiques très troublés et si peu sûrs, la survie de la coopérative sera confortée par un investissement local renforcé par le rassemblement des Alsaciennes et des Alsaciens. Cette façon solidaire d'entreprendre l'économie est une façon moderne et innovante.

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus