• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Amnéville - Doris Belloni est le nouveau maire

© France Télévisions Lorraine
© France Télévisions Lorraine

Après avoir Doris Belloni remporté avec sa liste les élections municipales d'Amnéville, elle a été élue maire.

Par Cellule Web France 3 Lorraine

video title

video title

Amnéville - Ambiance tendue avant le 2ème tour

Sur le marché, les candidats se croisent sans se parler...

video title

video title

Amnéville - Obsèques de Jean Kiffer

Un millier de personnes s'est rendu aux obsèques de Jean Kiffer samedi 13 août 2011 à Amnéville. Mort dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 75 ans. Hommage d'une ville et de l'Etat à un maire bâtisseur... Vive émotion de la famille devant l'épreuve...

video title

video title

Amnéville - Réactions des habitants

Suite à la mort de Jean Kiffer survenue dans la nuit du 11 août 2011 à son domicile, maire d'Amnéville en Moselle depuis 1965, les habitants et la municipalité sont sous le choc.

Doris Belloni a été officiellement élue maire d'Amnéville jeudi 3 novembre 2011 à l'occasion du 1er conseil suivant le second tour des élections devant une salle comble.

Elle a obtenu 27 des 33 voix soit 3 voix de plus que le nombre de conseillers élus sur sa liste (24).

Un conseil municipal marqué par le retour de la Gauche autour de la table.

Quelques éléments :

Dimanche 23 octobre 2011, l’ancienne adjointe de Jean Kiffer s’était imposée avec plus de 42% des voix pour la liste qu'elle emmenait.
C’était l’épilogue d’une guerre de succession qui avait vu l’ancienne majorité se déchirer.

4 listes étaient présentes pour le 2ème tour :

- Doris Belloni : Unis pour la transparence

- Laurent Fanzel et Anne Haas-Klein : Amnéville demain - Pour la continuité

- Jean-Claude Roets : Une nouvelle étape pour Amnéville
- Danielle Calcari-Jean : Osez la Gauche pour une ville

Voici les résultats du 2ème tour :

Doris Belloni : 42,3% des voix : 24 sièges
Laurent Fanzel : 27,4% : 5 sièges
Jean-Claude Roets : 16,4% : 2 sièges
Danielle Calcari : 13,84% : 2 sièges

Participation : 66.2%

La campagne officielle à la succession de Jean Kiffer s'est déroulée dans une ambiance particulièrement tendue.

5 candidats étaient dans la course : 3 fidèles et 2 opposants à l'ancien maire.

La rédaction de la Locale de France 3 Metz a réalisé le portrait des 5 candidats têtes de liste pour le 1er tour (voir les vidéos)

L'après Jean Kiffer

En mars 2008, lors des dernières élections municipales, une seule liste s'était présentée : celle du Dr Jean Kiffer. Les 29 candidats ont donc tous été élus. Et c'est cette unique liste sans remplaçant possible après la disparition de Jean Kiffer qui a rendu obligatoire la tenue des nouvelles élections qui se sont déroulées les 16 et 23 octobre.

Le nombre de conseillers est passé de 29 à 33 puisque la ville a dépassé désormais la barre des 10 000 habitants.

Parcours politique

Jean Kiffer a effectué une importante carrière politique mais sans jamais se couper de ses racines.

Homme politique français né le 30 juin 1936 à Merten (Moselle) et médecin de formation, depuis 1965, il était Maire d'Amnéville et a été député réformateur puis RPR de la Moselle de 1973 à 1978 et de 1986 à 1997.

De 1973 jusqu'à avril 2011, il a également siégé au sein de l'assemblée départementale comme conseiller général de Rombas.

D'un fort caractère, réputé pour ses nombreux coups de sang (voir son dernier communiqué) et son aversion pour "cette République dont Amnéville n'a que faire" et dont il souhaitait, au moins virtuellement, se séparer pour former sa principauté de Stalheim, Jean Kiffer comptait autant de fidèles que de détracteurs. Et venait d'être une nouvelle fois condamné.

Mais il a su en 40 ans transformer une ancienne cité sidérurgique et son crassier en un pôle thermal et touristique au succès incontestable.

De sorte que les noms d'Amnéville et de Kiffer semblaient indissociables et que se pose désormais la question du successeur du "bon docteur"...

Hommages

Amis ou ennemis... Tous retiennent de lui ce matin ce qu'il a fait pour sa ville.

Dans un communiqué, François Grosdidier, député-maire de Woippy, pleure le Docteur Jean Kiffer qui est parti sans prévenir dont l'aspect rugueux cachait un coeur immense, celui qui a contribué à sa construction. Ses pensées s'adressent à l'épouse de Jean Kiffer, à sa famille et à la population d'Amnéville.

Avec la mort du Docteur Kiffer, La Moselle perd un bâtisseur et un visionnaire. La députée Marie-Jo Zimmermann et le sénateur Jean-Louis Masson tiennent à rendre hommage à son action. Ayant le courage de dire ce qu’il pensait, il agissait en toute indépendance par rapport à la bureaucratie administrative et aux tractations des partis politiques. Sa personnalité très forte lui a permis de concrétiser les grandes réalisations qui rejaillissent depuis Amnéville sur l’ensemble du bassin sidérurgique. Son décès est donc une perte considérable pour la collectivité. En ces douloureuses circonstances, nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à la municipalité d’Amnéville.

Philippe Leroy, Sénateur de la Moselle, a appris avec émotion le décès de M. Jean Kiffer avec qui il a siégé plus de trente ans au Conseil Général de la Moselle contre « vents et crassiers ». Le docteur Jean Kiffer fut l’un des premiers à comprendre que le tourisme et les loisirs allaient représenter une vraie richesse pour la Moselle. Son dynamisme, son charisme et sa volonté ont largement contribué à modeler l’image moderne de sa ville et du département. Nous lui devons beaucoup. Amnéville a une valeur d’exemple pour le développement territorial.

Jean-Marc Todeschini, Sénateur de la Moselle et Premier sécretaire de la Fédération de la Moselle du PS tient à rendre hommage à Amnéville qui vient de perdre son maire. Jean Kiffer était, comme beaucoup, un homme aux multiples facettes. Il était d'abord porteur de convictions politiques que j'ai toujours combattues. Il était aussi un maire aux ambitions immenses pour sa commune. Des ambitions qu'il mettait en œuvre en s'affranchissant parfois des règles administratives de la République et en agissant souvent de manière autocratique. Cependant, aujourd'hui, dans la vallée de l'Orne et bien au-delà, il faut reconnaître la réussite de ses projets : entre deux sites sidérurgiques en perte de vitesse, il a bâti un complexe touristique et de loisirs unique en France qui procure de l'emploi.  Les Amnévillois lui en étaient reconnaissant et lui renouvelaient démocratiquement leur confiance à chaque élection . Ses pensées se tournent vers ses proches et ses concitoyens qui perdent un homme dont l'esprit obstiné et bâtisseur aura changé leur commune et leur vie. Je souhaite pour les Amnévillois et les Mosellans que le futur maire d'Amnéville sache perpétuer et développer son œuvre en évitant les écueils qui ont terni l'action du Dr Kiffer.
 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus