Le Parlement annule une mini-session à Bruxelles

L'hémicycle, où l'on avait découvert des micro-fissures, ne sera pas disponible pour la mini-session de novembre.

Par Danièle LEONARD

Des experts doivent rendre mercredi leurs conclusions préliminaires sur l'origine probable de ces fissures, découverutes à l'occasion de contrôle de routine. Un des bâtiments du Parlement a dû être fermé pour raison de sécurité.

Le Parlement a décliné l'invitation du maire de Strasbourg, Roland Ries, qui avait proposé que les députés se rendent dans sa ville pour leur mini-session des 7 et 8 novembre. Mais selon une source européenne, "une des options sur la table pour compenser l'annulation de la mini-session pourrait être d'allonger les horaires d'une session strasbourgeoise".
La capitale alsacienne accueille le siège officiel du Parlement mais les députés ne s'y rendent pour siéger en session plénière que trois jours et demi par mois, l'essentiel de leurs travaux ayant lieu à Bruxelles.
En août 2008, une partie du faux plafond de l'hémicycle du Parlement de Strasbourg s'était effondrée, obligeant les députés à tenir deux sessions à Bruxelles.

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus