Nancy - Trafic de jeunes filles des Balkans

© France Télévisions Lorraine
© France Télévisions Lorraine

Une famille originaire des Balkans aurait acheté de jeunes filles mineures à leurs parents pour les revendre.

Par Jean-christophe.dupuis-remond@francetv.fr

Une dizaine de personnes se trouvent en garde à vue sur le territoire national et notamment dans le Doubs, à Nancy et Montluçon.

Elles ont été interpellées dans le cadre d'une enquête menée par la JIRS de Nancy pour des faits commis en Allemagne et en France.

Des mineures vendues par leur famille

Une famille originaire des Balkans aurait acheté un certain nombre de jeunes filles mineures à leurs parents pour les vendre à des ressortissants des Balkans résidant en Europe de l’Ouest.

Deux de ces jeunes filles âgées de 13 à 14 ans ont été découvertes, l’une à Montluçon par les autorités françaises et l’autre en Belgique, près de Gand, par les autorités Belges.
Elles étaient en cours d’audition mercredi 24 octobre 2012.

La justice ignore encore actuellement le nombre exacte de victimes, ni ce qu'il advenait des jeunes filles une fois celles-ci revendues.

De multiples interpellations

Les personnes interpellées en France et se trouvant en garde à vue pourraient être déférées sous les chefs d’inculpation de "traite d’êtres humains en bande organisée" et "association de malfaiteurs".

Dans notre région, les interpellations ont été réalisées en collaboration avec la Police de l'Air et des Frontières (PAF) de Metz, la PAF du Doubs, et la PJ de Besançon.

Trois personnes interpellées en Belgique, pourraient rapidement être remise à la justice française à Nancy.

Selon les informations recueillies par notre journaliste Didier Vincenot, les gardés à vue pourraient être déférés jeudi 25 octobre 2012 devant un juge d'instruction de Nancy.

L’Allemagne et la France ont travaillé en étroite collaboration depuis l’instruction ouverte en janvier 2012 et géreront chacune les suites judiciaires des faits commis sur leur territoire.

Sur le même sujet

Les + Lus