• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nathalie Kosciusko-Morizet dans les Ardennes

© France 3 Champagne-Ardenne
© France 3 Champagne-Ardenne

Nathalie Kosciusko-Morizet inaugure officiellement le Parc Naturel Régional des Ardennes

Par C. J.

video title

Nathalie Kosciusko-Morizet dans les Ardennes

Nathalie Kosciusko-Morizet, a inauguré le Parc Naturel Régional des Ardennes, à Monthermé.

Par ailleurs, ce déplacement s’inscrit également sous le signe des énergies renouvelables.

A cet égard, la Ministre doit visiter le parc éolien des Monts Gersins, puis présider une réunion sur le développement de l’éolien dans le Rethelois avec les élus de la communauté de commune.

Détail du programme de la matinée:

 Visite de la zone de développement de l’éolien des Monts Gersins, suivie d'une réunion à la Mairie de Réthel, sur l’éolien avec des élus de la communauté de Commune du Rethelois

A Monthermé: Inauguration officielle du parc
  

Visite sur site et présentation, à partir du panorama de la géologie, du tissu industriel et des projets d’aménagements (voie verte et port de plaisance)

Discours officiels dans la salle polyvalente d’Hargnies
   

-----------------------------------------------------------------------------------------

Le Parc Naturel Régional des Ardennes est le 47ème Parc Naturel Régional sur le territoire national.

Il compte 80 000 habitants répartis sur 91 communes.

D’une superficie de quelque 116 000 hectares, le parc s’étend du nord du département des Ardennes jusqu’aux vallées de la Meuse et de la Semoy et comprend le plateau forestier ardennais ainsi qu’une partie de la Thiérache ardennaise.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Des réactions à la visite de la ministre

Philippe Vuilque et Jean-Paul Bachy ont publié chacun un communiqué de presse

Communiqué du député des Ardennes:  Philippe Vuilque

Le député dénonce une récupération politique.

Lire le communiqué ci-dessous:

"Boris RAVIGNON, roi de la récupération

La venue de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre de l’environnement, après l’obtention de la labellisation du PNRA, n’est pas innocente à quelques mois des
élections présidentielles et législatives.
Comme par hasard, le décret de labellisation du parc intervient juste avant une échéance électorale alors qu’il aurait pu et dû être accordé bien avant.
Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET en profite pour venir faire la campagne de Monsieur RAVIGNON dans la circonscription.
Ancien Président du PNR, je considère que le parc aurait pu être labellisé depuis au moins deux ans.
Comme d’habitude, Monsieur RAVIGNON va s’attribuer la labellisation du PNR alors qu’aux élections législatives de 2007, il était contre.
A toutes fins utiles, veuillez trouver ci-joint copie du tract qu’il diffusait dans la circonscription et dans lequel il indiquait clairement qu’il était contre le parc et contre la ZPS (Zone de Protection Spéciale) qui, d’après lui, créerait « une zone sans industrie et sans vie ».
Il est vrai qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis…."

Philippe Vuilque
Député des Ardennes

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué du Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne: Jean Paul-Bachy:

Jean-Paul Bachy dénonce l'abscence d'une véritable filière industrielle de l'énergie renouvelable éolienne et photovoltaïque. Presque rien n'est fabriqué en France. De plus les conseils régionaux qui copilotent avec les préfets la mise en place des schémas éoliens, sont écartés de toutes les retombées fiscales de l'énergie renouvelable.

 Lire le communiqué, ci-après:

"Nous voulons une filière industrielle française pour l’énergie renouvelable. La Champagne-Ardenne est la première région éolienne en terme de puissance installée. Or en matière d’éolien comme de photovoltaïque, rien ou presque n’est fabriqué en France.
Pourquoi le gouvernement qui se targue de relancer l’industrie n’a-t-il rien fait pour mettre en place une véritable filière afin que toutes les machines soient fabriquées en France ? Plutôt que des belles paroles, c’est une stratégie complète, globale et cohérente de développement de l’éolien et du photovoltaïque qu’il faudrait mettre en place.
Le potentiel de la croissance verte est énorme : dans son livre blanc, le syndicat des énergies renouvelables évalue à 136 000 le nombre d’emplois potentiels  dans ce secteur dans les 20 ans. Encore faudrait-il que les industriels français puissent développer leur  filière de production sur notre territoire.
Les conseils régionaux copilotent actuellement avec les préfets la mise en place des schémas éoliens : Alors pourquoi les régions sont-elles écartées de toutes les retombées fiscales de l’énergie renouvelable ? Un partage de la manne fiscale nous donnerait de nouveaux leviers pour former à ces nouveaux emplois  et continuer à soutenir l’innovation dans ce domaine. "

Jean-Paul Bachy

Sur le même sujet

Le mot de la fin pour Théau

Les + Lus