• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Seppois-le-Haut, le forcené s'est suicidé

Au cours des différentes phases de négociation par le GIGN, tout avait été tenté pour parvenir à une issue favorable.

Par Claude Lepiouff

Le forcené qui était retranché dans sa maison à Seppois le Haut, depuis plus de 25 heures, a mis fin à ses jours peu après 4h30 ce matin. Il a utilisé une de ses armes pour se suicider, geste qui paraissait inéluctable, tant il apparaissait, dans ses propos et son attitude, une grande impression de désespoir et la résolution d'en finir .

Un cinquantenaire s'est retranché à son domicile de Seppois-le-Haut dans le Haut-Rhin aux alentours de 3h ce matin. L'individu serait armé d'un fusil à pompe et aurait tiré un coup de feu vers 11h. Un périmètre de sécurité a été instauré autour de l'habitation par la gendarmerie. Les hommes du GIGN ont été mis en alerte. Des gendarmes spécialisés basés à Ensisheim se sont déployés sur le site pour tenter de dialoguer avec le forcené.

Armé et sous emprise d'alcool, il menaçait de se suicider lorsque tôt dans la matinée du 23 septembre les gendarmes du Haut-Rhin ont établi le contact avec lui. Ils ne pouvaient approcher l'individu qui, en possession d'armes à feu, représentait une menace pour leur sécurité.
Des négociations ont donc eu lieu entre la gendarmerie du Haut-Rhin et l'individu, puis avec le concours des spécialistes du GIGN à partir du début de soirée, afin d'amener celui-ci à renoncer à son projet et sortir désarmé de sa maison.
Au cours des différentes phases de négociation, tout a été tenté pour parvenir à une issue favorable. A plusieurs reprises, il a semblé que des avancées étaient réalisées en ce sens.

Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus