Le Vélo Club d'Eckwersheim, bientôt centenaire, a lancé son école de cyclisme en 1990. Depuis, il est réputé partout en France pour la qualité de sa formation : des jeunes coureurs s'illustrent régulièrement lors des compétitions nationales. De quoi donner une vraie impulsion au club. 

Chaque mercredi, une trentaine de jeunes cyclistes du Vélo Club d'Eckwersheim enfournent leur deux-roues pour un entraînement. L'école de cyclisme fait de plus en plus d'émules. À tel point qu'en dix ans, le club - situé 20 kilomètres au nord de Strasbourg - est passé de 90 à 220 membres. 

L'aventure a démarré en 1990, sous l'impulsion du président de l'époque, Daniel Quintiliani. Il a fait le pari de miser sur la formation de jeunes coureurs, plus de 70 ans après la création du VCE en 1922. Et désormais, le club s'est fait un nom dans le paysage du cyclisme français. "On ne peut pas rivaliser avec les grosses structures chez les adultes, mais on est connu pour le niveau de nos jeunes", explique le président actuel, Julien Bornert.
 

Antoine Raugel, d'Eckwersheim à coureur pro

Et le Vélo Club d'Eckwersheim n'a pas fini de faire parler de lui, jusqu'au plus haut niveau. En octobre 2020, Antoine Raugel, formé au club, et fils de Jacques, éducateur, et de Laurence, secrétaire du club, a signé un contrat professionnel avec l’équipe Continentale (troisième division) Groupama-FDJ, la réserve de la formation WorldTour de Thibaut Pinot. Le coureur, qui pendant le confinement avait livré, à vélo, des fruits et légumes aux habitants de son village d’Hohatzenheim (Bas-Rhin), rejoindra le peloton professionnel à partir du 1er août 2021. En juillet 2020, il avait déjà signé un contrat de stagiaire pro, du 1er août au 31 décembre, chez AG2R La Mondiale.

"Une école de cyclisme ne peut pas rêver mieux que de sortir un tel coureur. C'est très rare", se réjouit Fernand Dagon, qui se souvient avec émotion des premières armes du petit Antoine sur un vélo. À 84 ans, cet éducateur bénévole est toujours présent au milieu des enfants chaque mercredi. "On espère remettre ça avec d’autres jeunes. Nous venons de recruter trois Vosgiens, dont un champion de France chez les juniors. Avec un peu de chance, l’un ou l’autre deviendra également professionnel."
 

Eckwersheim attire et s'en donne les moyens. Route, cyclo-cross, piste : plusieurs disciplines sont proposées. "En hiver, quand ils ne peuvent plus rouler sur la route, les jeunes font du cyclo-cross pour garder une bonne condition physique jusqu'à l'été", détaille encore Fernand Dagon. Pour Maurice Burgard, également bénévole, "ce qu’ils apprennent là pendant l’hiver est très bénéfique aussi pour le cyclisme sur route. Ils rencontrent ici tous types de terrain : parfois, ils doivent descendre rapidement du vélo. Cela peut aussi arriver sur la route". Autrement dit, l'entraînement est de qualité et les ambitions élevées. 
 

Le vélo fait de plus en plus d'adeptes

Au-delà du sportif à proprement parler, le VCE sait surfer sur une tendance : le grand public affiche un intérêt croisant pour le vélo depuis quelques années. Et le confinement a encore renforcé le phénomène : "Beaucoup de parents se sont mis au vélo. Ils se tournent donc vers une école de cyclisme pour que leurs enfants apprennent à rouler. On leur fait faire du slalom, on leur apprend à freiner. Ce sont des acquis indispensables pour pouvoir rouler sur la route ensuite", confie Laurence Raugel. 

"Pour la première fois depuis plusieurs années, on a des enfants de quatre ans à l'école de cyclisme. On remarque que le vélo séduit de plus en plus tôt", complète le président Julien Bornert, qui souhaite pouvoir à nouveau bénéficier rapidement d'un local digne de ce nom. Celui du club est parti en fumée lors d'un incendie le 2 juillet 2019, quelques années à peine après sa construction, avec 40.000 euros de matériel.
 
Les cyclistes ont récupéré un ancien club-house mais il n'est plus habilité à recevoir du public. Les réunions doivent se faire à la mairie, les anniversaires des enfants doivent, au mieux, être fêtés à l'extérieur. La mairie, devrait être indemnisée dans les mois à venir, et reconstruire un bâtiment. Le VC Eckwersheim espère pouvoir y prendre ses quartiers d'ici deux ans.
 
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité