Les Jeunes Agriculteurs de Moselle s'affichent au bord des routes pour séduire les consommateurs

Les Jeunes Agriculteurs ont lancé en janvier une campagne de communication pour valoriser la production mosellane. Treize banderoles ont été déployées au bord des routes, dans tout le département, pour évoquer l'agriculture en termes positifs et inciter le consommateur à continuer de manger local. 

Ce sont parfois les idées les plus simples qui sont les plus efficaces.
En ce début de mois de février, les Jeunes Agriculteurs de Moselle ont décidé de mener une nouvelle campagne de communication en s'affichant à proximité des grands axes de circulation du département afin d'être vus par un maximum d'automobilistes.

Cette nouvelle campagne présente la particularité d'être volontairement axée sur la valorisation des métiers et les productions issues de l'agriculture mosellane. "La communication positive", explique Marie Adamy vice-présidente du mouvement en Moselle, "est primordiale dans le monde agricole afin de promouvoir notre métier. C’est pourquoi les Jeunes Agriculteurs de Moselle ont voulu sensibiliser la population en présentant nos productions mosellanes.»

Mieux faire connaître les métiers de l'agriculture

Treize banderoles différentes, mettant en scène de jeunes agriculteurs du département et leurs produits, ont été déployées au bord des routes. De Sierck-les-Bains au pays de Bitche, une par canton. 
Parmi les objectifs recherchés, surfer sur l'intérêt du consommateur pour les produits locaux.

"On voulait revaloriser la production mosellane car on s'est rendu compte que le consommateur connaissait souvent mal les métiers de l'agriculture et ce que nous produisions. Lors du premier confinement, il y a eu une prise de conscience de l'importance de manger local, les gens venaient sonner aux portes des agriculteurs, puis à partir de l'été c'est retombé un peu. Et pendant le deuxième confinement, l'engouement pour les produits du terroir n'a pas été aussi fort".

Malgré tout l'année 2020 a permis aux agriculteurs qui font de la vente directe de gagner des parts de marché en Moselle mais les Jeunes Agriculteurs du département ne s'avancent pas pour autant sur un chiffre, car les situations sont très disparates en fonction des exploitations et également du type de production. 

Pour l'instant, les premiers retours de cette campagne de communication sont plutôt positifs
"Depuis la mise en place des affiches, les réactions du public sont plutôt bonnes, y compris sur les réseaux sociaux", estime-t-on du côté du syndicat agricole. "Et il y a pas mal de questionnements aussi, c'est plutôt bon signe". Si cette campagne de communication contribue à redonner un petit coup de fouet à l'envie de consommer local, alors elle aura atteint son objectif. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie