• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Lorraine : “du jamais vu”, le manque d'eau vide les ports de plaisance de Toul, Épinal et Nancy

Un port sans bateaux. Le port de plaisance d'Épinal ce matin -Lundi 19 août 2019. / © David Bailly - FTV
Un port sans bateaux. Le port de plaisance d'Épinal ce matin -Lundi 19 août 2019. / © David Bailly - FTV

Les ports de plaisance d'Épinal (Vosges), Toul et Nancy (Meurthe-et-Moselle) connaissent une importante baisse de fréquentation durant l'été 2019.
La baisse du niveau d'eau due au manque de pluies gêne beaucoup la circulation des bateaux sur les canaux de l'Est. À ce point, une situation inédite.

Par Jean-François Didier

Le port de plaisance d'Épinal vidé de ses bateaux. Une image rare. Comme un avion sans ailes. Une réalité constatée ce matin du 19 août 2109 dans la capitale vosgienne et qui est installée depuis plusieurs semaines.  Tous les navires ont été priés de quitter le port d'Épinal à la mi-juillet.
" Du jamais vu !" pour les riverains.
Au restaurant La Capitainerie, le serveur reconnait l'impact sur le chiffre d'affaire mais déplore surtout : "Un port sans bateaux, c'est vraiment pas beau et un peu bizarre !".

En regardant ce document produit par VNF, on comprend un peu mieux pourquoi : l'état des réservoirs d'eau sur le secteur peut être un pêu inquiétant, voire alarmant. Le niveau du lac de Bouzey est à zéro.
 
Toutes les courbes sont à la baisse. / © VNF - Bulletin hebdomadaire Direction Territoriale Nord Est
Toutes les courbes sont à la baisse. / © VNF - Bulletin hebdomadaire Direction Territoriale Nord Est

Moins 25% à Toul

À Toul, c'est la mairie qui alerte. La situation se répète et empire chaque année. Avec un quart de plaisanciers en moins cet été, l'impact sur l'économie touristique est réel. Les bateaux ont tout simplement beaucoup de mal à naviguer par manque d'eau donc manque de fond. En plus, la chaleur a favorisé l'invasion des algues en surface, ce qui empêche les hélices de tourner comme il faut.

Ce port quasiment vide, je n'ai jamais vu ça !
- René Lesaint, plaisancier habitué de Toul

 

Les rares plaisanciers sont arrivés à Toul avec beaucoup de difficulté. Naviguer en eaux basses n'est pas aisé, slalomer entre les algues et les déchets rend l'exercice encore plus compliqué.
 
Moins 25% de plaisanciers au port de Toul
Les plaisanciers ont toutes les peines du monde à naviguer. - FTV  - Dominique Duforest - Arnauld Salvini

À Nancy, des bateaux bloqués

La situation météorologique a contraint de nombreux "touristes fluviaux"  à laisser leur bateau à quai plusieurs jours. Impossible de progresser normalement.
Pour le propriétaire de l'"Alicante" , la péniche la plus ancienne du port de Nancy :

Cet été, on ne bouge pas et on ne va pas naviguer. le niveau est trop bas, c'est trop difficile et c'est fermé un peu partout.
- Gilles Rosin, résident permanent au port de Nancy.

 

Gilles Rosin, propriétaire de la péniche l'Alicante à Nancy montre le niveau d'eau "normal" / © JFDidier - FTV
Gilles Rosin, propriétaire de la péniche l'Alicante à Nancy montre le niveau d'eau "normal" / © JFDidier - FTV
Habituellement assez animé, le port de plaisance nancéien était très très calme ce lundi 19 août. " J'ai peut-être vu deux petits bateaux passer ce matin, c'est tout !" lâche Gilles avant de confier : "C'est de pire en pire, je vais en profiter pour refaire la peinture de la péniche."
Tout le réseau des canaux du grand quart Nord Est est perturbé parce qu'il subit ce manque de précipitations. Quand naviguer pour le plaisir devient une galère, beaucoup de plaisanciers français et européens se demandent s'ils ne vont pas vendre leur navire pour acheter un camping car.
 
Grand calme sur le port de plaisance de Nancy / © JFDidier - FTV
Grand calme sur le port de plaisance de Nancy / © JFDidier - FTV

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus