Lorraine : les surveillants de prison sanctionnés financièrement

De nombreux surveillants pénitentiaires avaient cessé le travail et bloqué l'accès aux prisons. 
L'administration pénitentiaire demande des sanctions financières contre les surveillants grévistes. Une grève qui avait duré onze jours, au mois de janvier.



Les surveillants de prison n’ont statutairement pas le droit de grève et s’exposent donc à des sanctions, comme des mises à pied et des retenues de salaire. Ainsi l'administration pénitentiaire a demandé, mercredi 21 février 2018, aux directeurs des établissements de sanctionner les surveillants de prisons qui ont fait grève au mois de janvier 2018.

Pendant onze jours, à partir du lundi 15 janvier, les prisons de la région ont été affectées par la grève des surveillants, en colère après plusieurs agressions. 

Je ne m'attendais pas à être sanctionné

Les gardiens, même en arrêt maladie, ont reçu une mise en demeure leur ordonnant de reprendre le travail sous menace de sanctions.

"Pour certains, cela représente 65 euros par jour, c'est-à-dire 500 ou 600 euros ", dit le délégué syndical de FO-pénitentiaire à Metz.

"Le pire du pire, la direction sanctionne les arrêts maladies. A ce moment là, j'étais moi-même en arrêt maladie" ajoute ce même délégué. "Et ainsi, la direction  ne fait pas de distinction entre les agents grévistes, les agents malades".

« Je ne pensais pas qu’on en arriverait là. On n’a pas le droit de faire grève, c’est vrai. "

Certains surveillants ont décidé de déposer des recours pour faire annuler les sanctions ou des demandes d’étalement de retenues de salaires. Les syndicalistes assurent que si la direction maintient sa position, ils accompagneront les surveillants concernés devant le tribunal administratif.


De son côté, contactée, la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Strasbourg Grand-Est ne souhaite pas pour l'instant faire de commentaires. 


Pour aller plus loin : 

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/mouvement-des-surveillants-de-prison-le-directeur-de-l-administration-penitentiaire-rappelle-l-interdiction-du-droit-de-greve_2577650.html

http://www.europe1.fr/emissions/vos-droits/droit-de-greve-des-gardiens-de-prison-a-quoi-sexposent-ils-3556406




L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité