Macron président : une bonne nouvelle pour nos voisins allemands

Un kiosque à Weil-Am-Rhein / © Loïc Schaeffer
Un kiosque à Weil-Am-Rhein / © Loïc Schaeffer

La chancelière allemande Angela Merkel a salué dimanche soir l'élection d'Emmanuel Macron comme une bonne nouvelle pour l'Europe. Les Allemands croisés dans les rues de Weil-Am-Rhein lundi matin se montraient satisfaits du résultat de la présidentielle en France.

Par PhD

Macron président : une bonne nouvelle pour nos voisins allemands
La chancelière allemande Angela Merkel a salué dimanche soir l'élection d'Emmanuel Macron comme une bonne nouvelle pour l'Europe. Les Allemands croisés dans les rues de Weil-Am-Rhein lundi matin se montraient satisfaits du résultat de la présidentielle en France. - Loïc Schaeffer et Bernard Stemmer
"Félicitations. Votre victoire est une victoire pour une Europe forte et unie et pour l'amitié franco-allemande", a indiqué le porte-parole de la chancelière allemande, Steffen Seibert, sur son compte twitter :
.
Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a lui vu dans le succès du candidat centriste, face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, le signe que "la France a été, est et reste au centre et au coeur de l'Europe". Mais M. Gabriel, qui est membre du parti social-démocrate, a dans le même temps lancé une pique à la chancelière conservatrice et à son ministre des Finances Wolfgang Schäuble, en les appelant à réellement aider Emmanuel Macron au plan européen. "La victoire d'Emmanuel Macron porte en elle un devoir pour nous en Allemagne car il faut que Macron réussisse. S'il échoue, Madame Le Pen sera présidente dans cinq ans et l'Europe disparaîtra", a dit M. Gabriel. "Pour cela des réformes sont nécessaires en France, Emmanuel Macron le sait", a ajouté le ministre des Affaires étrangères, mais "nous autres Allemands devons le soutenir, lorsqu'on mène des réformes, on ne doit pas se voir contraint à une politique d'austérité". "C'est la raison pour laquelle il faut que cesse définitivement le temps de l'orthodoxie budgétaire et de la mise à l'index", a souligné M. Gabriel.


Visite à Berlin

Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont eu un échange téléphonique "très chaleureux" dimanche soir, juste après l'annonce de la victoire du candidat d'En Marche! à la présidentielle. Ils ont échangé pendant environ 10 minutes. Emmanuel Macron se rendra à Berlin pour sa première visite à l'étranger, a indiqué lundi la députée européenne Sylvie Goulard sur la chaine CNews. L'eurodéputée MoDem soutient le président élu.

La bourse

La Bourse de Francfort, elle, évoluait à peine lundi matin, les investisseurs se montrant toutefois soulagés de l'élection d'Emmanuel Macron comme président de la France. Après une ouverture en hausse, l'indice Dax, qui avait encore enchaîné les records la semaine passée, ne grignotait plus que 0,03% à 12.719,09 points à 07H13 GMT, tandis que le MDax des valeurs moyennes restait à 25.162,31 points. L'arrivée d'Emmanuel Macron en tête du premier tour de l'élection présidentielle française il y a deux semaines avait déjà permis à la place francfortoise de dépasser ses anciens records vieux de deux ans. Avec la nette victoire du candidat centriste face à la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen, "le Dax prend la direction des 13.000 points", a affirmé Milan Cutkovic, analyste d'AxiTrader. "Certes sur les marchés, personne n'avait vraiment misé sur une victoire de Marine Le Pen, néanmoins le résultat définitif devrait apporter un certain soulagement sur la Bourse", a poursuivi l'analyste.

Dans la presse allemande
Une du quotidien national Die Welt
Une du quotidien national Die Welt


Pour le quotidien allemand conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung, "l'Europe évite le cauchemar. L'impensable a été évité: la France ne va pas être dirigée par une femme d'extrême droite. La victoire nette d'Emmanuel Macron donne de la confiance, mais l'Europe ne doit pas se faire d'illusions
pour autant".

Le quotidien de gauche Tageszeitung écrit aussi que "la nette victoire d'Emmanuel Macron est un énorme soulagement pour la France."

Un tweet du Stuttgarter Zeitung:

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Entretien avec... Cédric Heitz, coach du CCRB

Près de chez vous

Les + Lus