• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un Boeing 737 MAX 8 bloqué sur le tarmac de l'aéroport Paris-Vatry

Un 737 MAX 8 de la compagnie Norwegian, en mars 2019. (illustration) / © Heikki Saukkomaa / Lehtikuva / AFP
Un 737 MAX 8 de la compagnie Norwegian, en mars 2019. (illustration) / © Heikki Saukkomaa / Lehtikuva / AFP

Alors qu'il effectuait un vol sans passager entre l'Espagne et la Suède, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie Norwegian a été contraint de se poser à l'aéroport de Paris-Vatry lundi 11 juin. Il attend toujours sur le tarmac l'autorisation de repartir.

Par M. F.

Escale imprévue pour un avion de la compagnie Norwegian. Le Boeing 737 MAX 8 parti de Malaga en Espagne devait rejoindre Stockholm en Suède lundi 11 juin pour un vol sans passager, dit de repositionnement. Tout se déroulait sans encombre jusqu'à ce que l'appareil s'approche de l'Allemagne.

"Lorsque l’appareil allait pénétrer l’espace aérien allemand, les autorités françaises et allemandes ont fait parvenir une notice interdisant les vols de repositionnement de Boeing 737 MAX dans leurs espaces aériens, bien que toutes les autorisations aient été données au préalable", indique la compagnie Norwegian.

Les pilotes ont donc été contraints d'atterrir en France, à l'aéroport de Paris-Vatry près de Châlons-en-Champagne dans la Marne. "Nous sommes à présent en attente des autorisations de la DGAC [Direction générale de l'Aviation civile] pour faire repartir notre appareil vers Stockholm", ajoute la compagnie.

Comme le montre l'enregistrement du trajet de l'avion sur le site Flightradar24, l'avion a fait plusieurs circuits d'attente à la frontière allemande, avant d'être redirigé vers l'aéroport de Paris-Vatry pour se poser. Ce jeudi 13 juin, l'avion est toujours sur le tarmac.
 
L'avion n'a pas pu pénétrer dans l'espace aérien allemand. / © Flightradar24
L'avion n'a pas pu pénétrer dans l'espace aérien allemand. / © Flightradar24
 

Vols commerciaux interdits

Rappelons que les appareils 737 MAX sont interdits de vols commerciaux depuis la mi-mars après le crash d'un avion d'Ethiopian Airlines et la mort de 157 personnes. 

Les autorités éthiopiennes avaient pointé du doigt le système anti-décrochage MCAS, logiciel spécialement conçu pour le 737 MAX afin de corriger une anomalie aérodynamique liée à une motorisation plus lourde. Le même MCAS avait déjà été mis en cause dans l'accident du 737 MAX 8 de Lion Air en Indonésie le 29 octobre dernier ayant fait 189 morts. La flotte de Norwegian comporte 18 Boeing 737 MAX.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer