Cet article date de plus de 4 ans

Affaire Warin : les autorités suédoises pourraient libérer Jérémy et son fils Nathan

Lundi 7 novembre, la justice suédoise doit trancher sur le sort du châlonnais Jérémy Warin, de sa femme et de son fils Nathan, retenus depuis près de 4 mois dans un foyer familial d'Hörby. L'avocat de la famille en France est optimiste.

© Photo, famille Warin
Jérémy Warin se bat depuis des mois pour récupérer la garde de son fils.

Tout a commencé le 9 juin 2016. Installé avec sa femme en Suéde, leur enfant, Nathan, 1 an et demi est placé par les services sociaux du pays. Selon eux, la mère de l'enfant, Helen, présenterait des troubles du comportement. Une bipolarité que conteste l'avocat de la famille en France. Maître Ludot parle d'une simple dépression passagère. Helen est amenée dans un hôpital, jugée incapable de s'occuper de son fils.

Pour ne pas être séparé de son enfant, Jérémy Warin, originaire de Châlons-en-Champagne, décide de suivre Nathan dans ce foyer familial à Hörby, dans le sud de la Suède.

Aujourd'hui, Helen les a rejoints, et tous les 3, attendent que cette mesure de rétention soit levée. 

Lundi 7 novembre, la Cour d'appel de Suède doit statuer sur cette affaire. Ce placement était-il ou non justifié ? 

D'après l'avocat de la famille en France, Maître Ludot, le dossier serait en bonne voie.

durée de la vidéo: 00 min 32
Interview Maître Ludot ©France 3 Champagne-Ardenne

Voir notre reportage diffusé le mercredi 2 novembre


durée de la vidéo: 02 min 05
Affaire Warin : la justice suédoise doit se prononcer le lundi 7 novembre ©France 3 Champagne-Ardenne

Sur les réseaux sociaux, la solidarité s'active.

Le message d'Helen Warin

Le message de Jérémy Warin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société justice