• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ecole, restaurant… Le véganisme se fraie un chemin dans la Marne

Le collège Duruy de Châlons-en-Champagne a proposé un menu végétalien, jeudi 17 mai 2018 / © Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
Le collège Duruy de Châlons-en-Champagne a proposé un menu végétalien, jeudi 17 mai 2018 / © Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne

Ce jeudi, la cantine scolaire du collège Duruy de Châlons a proposé un repas végétalien aux élèves, comprendre sans aucune protéine animale. Loin de l'incitation ou du militantisme, c'est une volonté de faire évoluer les habitudes alimentaires et de sensibiliser à la surconsommation de viande.

Par FM avec Vincent Thollet

Simple tendance ou véritable lame de fond On s'intéresse maintenant au véganisme. Ce 17 mai, la cantine scolaire du collège Duruy de Châlons-en-Champagne avait au menu des nuggets de blé, des boulettes de soja à la tomate et un steak tomate-basilic.

D'habitude au collège Duruy, c'est viande ou poisson. Mais ce jeudi, menu végan ou végétalien pour tout le monde, ce qui veut dire pas un gramme de matières animales, que ce soit viande, œuf ou produit laitier.

"C'est un peu sec mais bon", constate un collégien.

Sensibiliser les plus jeunes à manger moins de viande 


La viande bonne pour les papilles, mais pas toujours pour la planète. Le message est de plus en plus portée par l'éducation nationale avec l'appui des fournisseurs

Une prise de conscience encore rare dans la région. Ancien des Crayères, Remi Leroux a ouvert l'unique restaurant végan de Reims il y a un an et demi. Seulement 20 couverts par service, mais ça marche. Grace à une clientèle de curieux, rarement végans mais avides de nouvelles saveurs.


Moins de viande, voire plus du tout, et rester en forme, possible selon les nutritionnistes. Beaucoup plus réservés en revanche sur le pur régime végan, sans œufs ni lait, "car le lait et les oeufs contiennent des minéraux que notre corps ne synthétise pas naturellement si le régime devient systématique", précise Thomas D'Amico, diététicien-nutritionniste. 

Le véganisme, une pratique qui reste ultra-minoritaire. Mais son message porte : la consommation de viande par habitants baisse aujourd'hui en France.

► Retrouvez le reportage de Vincent Thollet et Raphaël Doumergue ​

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus