Les escrocs qui aimaient trop les pièces d'or

© D.R.
© D.R.

Deux escrocs viennent d'être interpellés par les gendarmes, ils troquaient l'or contre du plomb ! 

Par Laurent Meney

C'est une affaire pas banale mise à jour par les gendarmes. Le 25 juillet 2017, le GIGN interpelle 2 escrocs vendeurs d’or mais qui par un tour de passe-passe remettaient du plomb à leurs acheteurs.

Fin novembre 2015, dans la Marne, une personne intéressée par l’achat de pièces d’or est contactée par un vendeur via un site d’annonces sur internet. Lors de la transaction, elle constate de visu l’existence réelle d’un lot important de pièces d’or dans un petit sac.

SAC DE PLOMB !


Après la vente, elle se retrouve avec en main un sac identique, plus difficile à ouvrir, dans lequel elle découvre finalement du plomb.

Les investigations des enquêteurs de la brigade de recherches de Vitry-le- François, initialement saisis, permettent d’identifier, entre l’été 2015 et le printemps 2016, quatre autres escroqueries sur une grande zone Nord-Est, de la Bourgogne à l’Alsace, en passant par les Vosges.

VICTIMES HONTEUSES


Le préjudice s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les victimes, cherchant un placement discret et parfois honteuses d’avoir été roulées avec du plomb ou des centimes, hésitent à déposer plainte.

Un escroc principal est identifié. Il utilise pour les rendez-vous plusieurs complices. A compter du printemps 2017, la section de recherches de Reims est co-saisie dans cette enquête préliminaire pour escroquerie en bande organisée.

Début juillet, les annonces en ligne témoignent que l’escroc principal est toujours actif. Un nouvel habitant de la Marne est victime d’une escroquerie pour 20.000€ alors qu’il reçoit un sac de plomb. Le préjudice global dépasse ainsi les 100.000€.

L'histoire rebondit ensuite à Châlons-en-Champagne.  Le 28 juillet 2017, suite à l’identification d’un nouveau collectionneur en négociation avec l’escroc, une opération de police judiciaire est organisée avec le concours du GIGN et de la section de recherches de Strasbourg.

Mardi 25 juillet à 18h30, après la présentation des pièces et juste avant le paiement, l’escroc et un complice sont interpellés. 174 pièces d’or sont saisies. La victime, qui a fait le voyage de Suisse, avait proposé environ 30.000 francs suisses.

Deux sacs identiques par leur forme et par leur poids sont bien présents mais le second est rempli de plombs de pêche.

Après leur garde à vue à la section de recherches de Reims, les escrocs ont été présentés jeudi 27 juillet au parquet de Châlons-en-Champagne. Une information a été ouverte et les deux complices ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Sous commission rogatoire, les enquêteurs doivent à présent identifier de possibles autres escroqueries et leurs auteurs. Aussi les éventuelles victimes inconnues sont invitées à se présenter auprès de la gendarmerie la plus proche qui assurera le relais avec les enquêteurs de Reims.

(Source : Groupement de gendarmerie de Châlons-en-Champagne)

Sur le même sujet

Risotto de potimarron et pâte à tartiner diététique !

Près de chez vous

Les + Lus