• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Incendie de Notre-Dame de Paris: les hommages sur les réseaux sociaux en Champagne-Ardenne

La cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes, ce lundi 15 avril / © LUDOVIC MARIN / AFP
La cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes, ce lundi 15 avril / © LUDOVIC MARIN / AFP

Un incendie touche Notre-Dame de Paris, ce lundi 15 avril. Face aux images impressionnantes, les Champardennais ont immédiatement réagi sur les réseaux sociaux.

Par Florence Morel

La flèche est tombée sous les flammes. Ce lundi 15 avril, les internautes ont manifesté leur vive émotion à la suite du terrible incendie qui ravage la cathédrale Ntore-Dame de Paris. De Reims à Sedan, politiques et twittos plus anonymes ont publié leur émois sur les réseaux sociaux.

En direct sur notre compte Twitter, Stéphane Bern, en déplacement au Palais du Tau à Reims pour l'inauguration d'une exposition, a réagi. "C'est plus qu'un symbole, on se sent tous meurtris", commente-t-il.
 

Les réactions politiques

Le maire de Sedan Didier Herbillon se dit "effondré", "comme tous les français" (sic).
Le maire de Reims Arnaud Robinet a lui aussi immédiatement réagi en twittant : "Solidarité de #Reims envers #Paris, l'incendie dramatique de Notre Dame, ce joyau de la France, nous émeut tous. A cet instant, je suis déchiré face aux images de cette terrible épreuve pour notre patrimoine et notre histoire."
La députée de Haute-Marne Bérangère Abba regrète : "La cathédrale #NotreDame ne sera plus jamais telle que nous l'avons connue." Et de témoigner son "immense mêlée à un terrible sentiment d'impuissance".
Le maire de Troyes François Baroin n'a pas hésité à partager "son immense tristesse et immense émotion de voir #NotreDameDeParis en proie aux flammes".


Les hommages des Rémois

Il n'y a pas que les politiques que l'incendie a émus. Alban Strozzykowski, qui travaille chez Reims Habitat manifeste sa "tristesse" dans un tweet.

"Thontomate" donne "tout son courage aux Parisiens" et en profite pour leur présenter la cathédrale de Reims, ravagée par les bombardements allemands de la première Guerre mondiale.
Il n'est d'ailleurs pas le seul à mentionner la première Guerre Mondiale. Mario Rossi, adjoint au Maire de Reims et vice-président du Conseil départemental de la Marne se souvient : "On ne peut pas s'empêcher de se rappeler le texte d'Albert Londres décrivant les images de la Cathédrale de #Reims en flammes et de les rapprocher de ce qu'on voit de #NotreDame en flammes ce soir #Bouleversant "
 
"Jérémie", professeur d'EPS dans la Cité des Sacres publie lui aussi une photo d'archives de Notre-Dame de Reims bombardée pendant la Grande guerre :
Djibril Karamoko, étudiant à Reims, "partage l'immense émotion des Parisiens et des Français", avec "le monde entier".
Le Stade de Reims précise que "Reims n'est pas que du football. C'est aussi une cathédrale #NotreDame". Le club partage ainsi ses "tristes et sincères pensées vers sa soeur parisiennes et tous les pompiers mobilisés".
En réponse au tweet du Président américain Donald Trump qui suggère d'envoyer les canadairs, un ingénieur rémois répond :

Envoyer des canadairs sur Notre-Dame de Paris, c'est lui envoyer tellement de tonnes d'eau au m3, que cela aurait le même effet que les obus de 1914 sur la cathédrale de Reims, soit l'implosion de la voûte.
- Cyril Regnier, ingénieur rémois.




D'ailleurs, les pompiers de la Marne manifestent eux aussi tout leur soutien à leurs confrères parisiens :

A lire aussi

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus