• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Une enquête ouverte pour connaître les causes de la mort d'une dame de 80 ans sur le camp de migrants de Reims

Issue d'une minorité serbe, cette dame vivait depuis fin novembre sur ce camp de fortune. / © Collectif Reims Exil Solidarité
Issue d'une minorité serbe, cette dame vivait depuis fin novembre sur ce camp de fortune. / © Collectif Reims Exil Solidarité

Le 8 janvier dernier, Gjimile Shala, âgée de 80 ans, mourrait d'un arrêt cardiaque sur le camp de migrants situé rue Henri-Paris à Reims. Le parquet de Reims a décidé d'ouvrir une enquête pour connaître les causes de sa mort.
 

Par Florence Morel

C'est confirmé, une enquête pour connaître les causes de la mort de Gjimile Shala est ouverte. Le 8 janvier dernier, l'octogénaire mourrait d'un arrêt cardiaque sur le camp de migrants situé rue Henri-Paris à Reims. Son corps sera autopsié avant d'être rapatrié au Kosovo, là où se trouve le caveau de sa famille.

Le maire de Reims avait rendu hommage à Gjimile Shala sur son compte Facebook. Dans son texte, il avait d'ailleurs mentionné "les conclusions de l’enquête", mais les bénévoles de l'association Reims Exil Solidarités qui ont accueilli Gjimile n'étaient pas au courant qu'une enquête était ouverte.
 
Le Maire de Reims souligne que cette enquête "permettra "de déterminer s’il y eu une défaillance particulière dans la prise en charge et à quel niveau". Effectivement, quelques jours avant sa mort, Djimile avait été hospitalisée quelques jours auparavant. L'enquête déterminera si elle a été, ou non, prise en charge dans les conditions adéquates. 

Une cagnotte avait été ouverte pour assurer le rapatriement du corps de Djimile Shala quelques jours après son décès. Les fonds récoltés étant suffisants, il faudra attendre les conclusions de l'autopsie pour qu'il soit rapatrié au Kosovo.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vincent Lambert : l'arrêt des traitements a débuté

Les + Lus