Être parent de jumeaux demande-t-il deux fois plus de travail?

© Fred Tanneau / AFP
© Fred Tanneau / AFP

Après la naissance de jumeaux vient souvent le temps des questions. Comment gérer deux jeunes enfants lorsqu'on pensait n'en avoir qu'un? Selon certains parents expérimentés, tout est question d'organisation. Portaits de gémellités heureuses à Bétheny, dans la Marne.

Par V.P. avec Mathieu Guillerot

28 mois. C'est l'âge des deux frères jumeaux Pacôme et Nathéo. Il y a 28 mois, la vie de leurs parents a été chamboulée par cette belle surprise. Même si les grasses matinées ont disparu, rien d'insurmontable selon eux. Tout serait question d'organisation.

"J'ai pas trouvé qu'avoir deux enfants au lieu d'un était une révolution. C'est la question des biberons, des couches, qui impose un rythme plutôt soutenu, signale Christophe, le papa. Les gens nous interpellent souvent là-dessus. Mais pour nous c'est devenu normal d'avoir des jumeaux, on trouverait ça bizarre d'en avoir qu'un seul maintenant!


Moins de vie privée

Sitôt passée la surprise de la double naissance, les questions fusent chez les nouveaux parents. Pour trouver conseil et partager son expérience, Johanna - la maman de Pacôme et Nathéo - a rejoint Jumeaux et plus, une association d'aide aux familles qui promeut une gémellité heureuse et enrichissante. "Aujourd'hui, c'est un bonheur de voir les enfants évoluer ensemble mais différemment. Parce qu'avoir des jumeaux, ce n'est pas une unité, ça reste deux enfants avec leurs différences de caractères, d'envies. C'est fascinant de les voir évoluer."

Sam et Léo ont justement évolué ensemble. Depuis quatorze ans, ils partagent la même chambre-studio, où le premier joue de la guitare accompagné du second à la batterie. "L'avantage d'être jumeau, c'est déjà l'entraide, explique Sam. "Lorsque l'un d'entre nous ne comprend pas un exercice quand on rentre à la maison le soir, l'autre peut lui expliquer. Parfois, on arrive à plus se préoccuper de son frère jumeau que de soi-même."

Léo point cependant certains côtés moins réjouissant. "Forcément, on a moins de vie privée. On se raconte tout. Parfois on a l'impression qu'on est une même personne divisée en deux. On n'a pas de secret!" Aujourd'hui, la naissance de jumeaux concerne environ 17% des grossesses en France, un chiffre en sensible mais constante augmentation.


►Voir notre reportage à Bétheny (Marne)

Être parent de jumeaux demande-t-il deux fois plus de travail?
Christophe Osorio et Johanna Martin, parents de Pacôme et Nathéo; Sam et Léo, 14 ans. - France 3 Champagne-Ardenne - Reportage : Mathieu Guillerot et Antoine Laroche. Montage : François-Florent Thery.



Sur le même sujet

Être parent de jumeaux demande-t-il deux fois plus de travail?

Près de chez vous

Les + Lus