Jeux olympiques : une partie de la délégation britannique s'entraînera à Reims

Publié le
Écrit par Matti Faye

La mairie de Reims et le comité olympique britannique ont annoncé ce vendredi 29 avril que les équipes de natation, de boxe et de tennis de table allaient s'entraîner dans la ville de la Marne pour les Jeux olympiques 2024 de Paris.

Reims, dans la Marne, a été choisie comme camp d'entraînement pour une centaine d'athlètes de l'équipe britannique olympique avant les Jeux olympiques de Paris 2024. Le maire Horizons de la ville, Arnaud Robinet, a dévoilé la signature d'un accord avec le comité national olympique de Grande-Bretagne ce vendredi 29 avril lors d'une conférence de presse. Une prise de parole qui s'est faite en présence du président et du directeur général du comité olympique britannique, Sir Hugh Robertson et Andy Anson.

Avant de s'exprimer devant la presse, les membres de la délégation britannique ont visité le complexe aqualudique UCPA Sports Station et le complexe René Tys, les deux équipements qui vont être mis à disposition de Team GB, le surnom de l'équipe olympique britannique.

Reims a été labellisée "Terre de Jeux 2024" en novembre 2019, a rappelé le maire. Un an plus tard, en octobre 2020, huit sites avaient été retenus pour pouvoir accueillir des délégations. Peu après, des premiers contacts ont eu lieu entre le comité britannique et la ville de Reims, d'abord à distance en raison de la crise sanitaire. Le premier déplacement des Anglais dans la ville remonte à septembre 2021. 

Le complexe aqualudique flambant neuf, construit sur l'ancienne friche Sernam près de la gare, va accueillir les membres de l'équipe britannique olympique de natation. Le complexe René Tys sera dédié aux équipes de gymnastique, de boxe et de tennis de table.

Une "magnifique marque de reconnaissance"

Sir Hugh Robertson, le président du comité olympique britannique, s'est dit "impressionné par les équipements visités" et "comblé par l'accueil réservé par le maire et la ville". Une centaine d'athlètes sur les 400 qui composent la délégation britannique devraient être à Reims. Au-delà de la qualité des infrastructure sportives, Reims a mis en avant sa "qualité de vie et sa qualité de ville", comme l'a dit Arnaud Robinet, pour séduire les Anglais. La ville peut bien sûr compter sur un autre sérieux atout, sa proximité géographique avec Paris.

"C'est une magnifique marque de reconnaissance pour notre ville et son ADN sportif", a indiqué le maire de Reims. "Cet accord dépasse le seul cadre sportif, votre présence bénéficiera à tout un territoire", a-t-il précisé en se tournant vers les représentants de la délégation britannique. 

Les premiers entraînements sont prévus en 2023 et monteront évidemment en puissance au fur et à mesure que le début des Jeux olympiques de Paris approchera. La cérémonie d'ouverture est prévue le 26 juillet 2024. Le comité olympique britannique n'exclut pas que les athlètes d'autres disciplines choisissent également Reims comme camp de base pour Paris 2024. 

La veille, la délégation britannique avait annoncé la signature d'un accord similaire avec la ville de Saint-Germain-en-Laye, pour les entraînements des équipes d'athlétisme, de football, de hockey, de rubgy à sept et d'haltérophilie. La Grande-Bretagne est une grande nation olympique, elle avait terminé 4e au classement des médailles des Jeux de Tokyo.