• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le marché de l'art contemporain en effervescence à Reims

© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne

Le marché de l'art contemporain possède ses hauts, ses bas, ses côtes, ses codes. Reims accueillait son premier salon international du genre pendant deux jours au Parc des Expositions. Comment achète-t-on ? Comment investit-on ? Comment artistes et galeristes vivent-ils la tendance ?

Par LG avec Isabelle Forboteaux

Reims deviendra-t-il un jour une place forte de l'art contemporain ? C'est ce qu'espère en tout cas les organisateurs du premier salon international "art3f". Mais avant, il faut gravir les étapes et attirer le grand public, les artistes, les galeristes puis un jour les investisseurs. Le marché de l'art contemporain c'est chaque année des milliards d'investissements et de placements mais c'est aussi des artistes qui débutent et des galeristes en repérage.

Le galériste Marcos Matéos a jeté son dévolu sur deux jeunes peintres, l'un algérien, l'autre géorgienne. Son parti pris est de les emmener au plus haut niveau et parié sur ce style, l'expressionisme brute. Les tableaux de Rusudan et Samet se vendent à Reims entre 2.400 et 7.600 euros. Et désormais les deux artistes ont leur place à New-York, ou leur côte est à la hausse.
New-York, un rêve pour Yrak un jeune artiste de 25 ans. Graffeur dans la rue, il a créé avec quatre amis un atelier et une galerie. Mais il le sait, devenir quelqu'un dans ce milieu c'est être repéré. Ses oeuvres se vendront peut-être un jour à coup de millions et placés dans un coffre-fort.

Donc, avant de devenir un placement pour un fond d'investissement, avoir l'aval du grand public est un premier pas.

Une table à 1.600 euros, des tableaux à plusieurs milliers d'euros, l'art contemporain se plait à Reims et les galeristes professionnels le reconnaissent. Les potentiels investisseurs étaient bien au rendez-vous.

Voir notre reportage

Le marché de l'art contemporain en effervescence à Reims
Ce marché possède ses hauts, ses bas, ses côtes, ses codes. Reims accueillait son premier salon international du genre pendant deux jours au Parc des Expositions. Comment achète-t-on ? Comment investit-on ? Comment artistes et galeristes vivent-ils la tendance ? - France 3 Champagne-Ardenne - I. Forboteaux, P.A. Boudet, V. Brice

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus