Marne : une société "au service de la planète" déverse un plein d'essence sur l'aire d'autoroute devant les gendarmes

Mercredi 14 avril, les gendarmes de la Marne, en patrouille sur une aire d'autoroute, juste après la visite d'Emmanuel Macron, ont interpellé en flagrant délit des salariés d'une société qui déversaient un plein d'essence sur le parking. 

Ils déversent un plein d'essence sur l'aire de repos de Gueux sur l'A4.
Ils déversent un plein d'essence sur l'aire de repos de Gueux sur l'A4. © gendarmerie de la Marne

Mercredi 14 avril, les gendarmes de la Marne, en patrouille sur une aire d'autoroute, juste après la visite d'Emmanuel Macron à Reims, ont interpellé en flagrant délit des salariés d'une société de nettoyage qui déversaient un plein d'essence sur le parking. 

La scène s'est déroulée au niveau de l'aire de repos de Gueux, sur l'A4. "Ils ont déversé ça devant nous, il était aux alentours de 19h, on était en stand-by depuis 18h30" raconte Maxime De la Porte, capitaine de l'escadron départementale de la sécurité routière de la Marne.

 

En flagrant délit

"Le camion déverse son carburant, mais il s’était trompé. Il a alors voulu siphonner son réservoir pour le vider lui-même," ajoute-t-il. "Un de mes équipages était en train de nous rejoindre quand les a vus. Ils les ont pris en flagrant délit. C'est alors qu'il nous ont dit qu'ils s'étaient trompés et qu'ils n’avaient pas envie de faire appel à un dépanneur, car ils auraient dû payer une taxe de recyclage. En tout, le conducteur a déversé plus de 80 litres d'essence." 

Comble de l'ironie, la fourgonnette appartient à une entreprise garante de l’environnement. "Le conducteur a approvisionné le réservoir avec le mauvais carburant, il a trouvé la solution la plus simple en déversant le contenu sur le parking." C'est une situation dangereuse. "Il a mis de l’essence au lieu du diesel, c’est inflammable et en plus très polluant." Et en plus, la veste de l'entreprise a pour slogan : "au service de la planète" commele post Facebook des gendarmes de la Marne ci-dessous.

L'équipe a pris cher ! Elle a dû payer sur le champ 750 euros d'amende et 405 euros pour plusieurs non port de masques. Le véhicule a été placé en fourrière pour 8 jours, "ce qui permet d’attirer l’attention de l’entreprise". 

Il s'agit d'une société française. Elle est spécialisée dans la rénovation énergétique des habitations, "à 1 euro". Elle affirme sur son site "accompagner les particuliers et les professionnels dans la réalisation de leurs travaux d’isolation. En limitant les déperditions thermiques des bâtiments, nos prestations permettent à nos clients de diminuer leurs factures énergétiques". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pollution environnement